Plein écran
© photo_news

128 arrestations administratives en marge du sommet de l'Otan

VideoLa police a procédé à 128 arrestations administratives, jeudi, lors des actions de protestation menées en marge de la réunion spéciale de l'Otan, à laquelle ont participé les 28 chefs d'Etat et de gouvernement des pays membres.

Plein écran
© photo_news
Plein écran
© photo_news
Plein écran
© photo_news

Selon la police de Bruxelles-Capitale/Ixelles, 91 activistes ont été arrêtés administrativement au carrefour formé par l'avenue Jules Bordet et le boulevard Léopold III à Evere, à proximité du siège de l'Alliance atlantique, pour troubles à l'ordre public. Ils entendaient perturber l'arrivée de la délégation des dirigeants, mais celle-ci a emprunté un autre chemin.

Trente-sept autres activistes, qui ont escaladé trois portiques surplombant le ring intérieur de Bruxelles pour y apposer des banderoles, ont également fait l'objet d'une arrestation administrative, selon le porte-parole de la police fédérale.

Enquête judiciaire pour entrave méchante à la circulation
Une enquête judiciaire a par ailleurs été ouverte à la demande du parquet de Hal-Vilvorde pour entrave méchante à la circulation. L'action a causé des embouteillages et deux accidents sans gravité. La police est intervenue sur le ring après plusieurs demandes répétées au vu de la dangerosité de la situation, tant pour la sécurité des activistes que pour celle des usagers de la route.

En fin d'après-midi, les militants avaient fait état de quelque 140 arrestations administratives. La police n'était toutefois pas encore en mesure de préciser le nombre exact.

Le périmètre installé dans le quartier européen a été levé peu avant 17h00. Ceux mis en place autour de l'OTAN, de The Hotel et de l'ambassade américaine sont, pour leur part, maintenus et devraient le rester jusqu'en fin de soirée.

Plein écran
© photo_news
Plein écran
© photo_news

Football en live

home logo FC BrugesCLU
21:00
Paris SGPSG
away logo
home logo GalatasarayGAL
21:00
Real MadridRMA
away logo