Plein écran
Office des étrangers (Bruxelles, archives) © Photo News

500.000 demandes d'asile accordées en Europe en 2017

Les 28 États membres de l'Union européenne (UE) ont accordé un statut protecteur à 538.120 demandeurs d'asile l'année dernière, soit une baisse de près de 25% par rapport à 2016, indique jeudi Eurostat, l'office statistique de l'UE. Près de 24.000 réfugiés ont également été réinstallés.

D'après Eurostat, 33% des bénéficiaires du statut protecteur provenaient de Syrie (175.800 personnes, dont 70% en Allemagne), devant les citoyens d'Afghanistan (100.700, 19% du total) et d'Irak (64.300, 12%).

En 2016, les Syriens représentaient encore 57% du nombre de demandes d'asile acceptées.

Belgique
En Belgique, 3.030 Afghans ont obtenu l'asile en 2017, contre 2.880 Syriens et 1.120 Irakiens, sur un total de 12.895 statuts protecteurs accordés, selon les chiffres de l'office statistique de l'UE.

L'Allemagne, pays d'accueil
Le plus grand nombre de demandes d'asile acceptées a été enregistré en Allemagne (325.400), devant la France (40.600), l'Italie (35.100), l'Autriche (34.000) et la Suède (31.200).

Le taux de reconnaissance atteint par ailleurs 46% pour les décisions de première instance dans l'Union européenne (52% en Belgique) et 36% pour les décisions définitives en appel (6% en Belgique).

  1. L’ex-Miss Belgique suspectée dans une affaire de drogue évoque son arrestation: “Comme dans les films”
    Mise à jour

    L’ex-Miss Belgique suspectée dans une affaire de drogue évoque son arrestati­on: “Comme dans les films”

    Tanja Dexters (42 ans) et son compagnon ont été interpellés mardi puis interrogés dans le cadre d’une enquête portant sur un trafic de drogue. Ce n’est pas la première fois que le nom de l’ancienne Miss Belgique, couronnée en 1998, apparaît dans la rubrique faits divers. Elle avait notamment créé la polémique en 2016 après avoir profané une tombe à Lebbeke. En mars dernier, c’est un accident de la route avec délit de fuite qui avait fait parler d’elle.
  2. “Bruxelles sera attaquée demain”: une enquête en cours après une menace d’attentat

    “Bruxelles sera attaquée demain”: une enquête en cours après une menace d’attentat

    “Bruselas will be attacked tomorrow at 6:00 pm in Grand Place by a guy with a neon shirt”: voilà le message inquiétant inscrit sur le mur virtuel du Parlement européen à Bruxelles mardi soir, et partagé via Twitter mercredi par Emmanuel Foulon, assistant parlementaire au Parlement européen. L’Organe de Coordination pour l’Analyse de la Menace (OCAM) enquête actuellement sur cette menace d’attentat, selon le parquet de Bruxelles.