Plein écran
Le secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration, Theo Francken © photo_news

6.450 places d'asile en moins

Les neuf derniers centres d'accueil pour réfugiés ouverts durant la crise de l'asile fermeront leurs portes cette année, ce qui entraînera la disparition de 2.854 places places collectives, a indiqué lundi le cabinet du secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration, Theo Francken.

Le gouvernement fédéral a approuvé vendredi, dans le cadre du contrôle budgétaire, un nouveau "plan de démantèlement des places d'asile". Il a été convenu de réduire le nombre de places d'accueil pour demandeurs d'asile de 23.815 à 16.629 places, soit le niveau d'avant la crise de l'asile. La réduction se fera par la fermeture de 2.854 places collectives et de 3.600 places individuelles.

Les 2.854 places d'accueil collectives concernées sont celles offertes par les neuf centres ouverts durant la période de crise en Wallonie (Vielsalm, Tournai, Sainte-Ode, Namur et Arlon), à Bruxelles (le centre du Samu Béjar) et en Flandre (Houthalen-Helchteren, Westakkers Saint-Nicolas et Montaigu).

"Le flot (de demandeurs) d'asile s'est réduit, ce qui nous donne de la marge pour continuer à réduire (le nombre de places) et épargner sur les coûts", a indiqué le cabinet de M. Francken (N-VA), où l'on tient à remercier tous les collaborateurs pour leur engagement durant des années.

Les 3.600 places individuelles seront elles aussi progressivement supprimées dans la seconde moitié de l'année.

M. Francken espère qu'il s'agira d'une réduction "volontaire". "Si nous n'y arrivons pas spontanément, nous allons déterminer, depuis le niveau fédéral, quelles initiatives locales doivent fermer. Mais j'espère naturellement une bonne coopération avec les communes concernées", a-t-il souligné, en remerciant les CPAS et les communautés qui ont participé à cette forme d'accueil.

L'Agence fédérale pour l'accueil des demandeurs d'asile (Fedasil) doit se concerter cette semaine avec ses partenaires sur les modalités de fermeture de ces places d'accueil.