Plein écran
© photo_news

Anne Sinclair et DSK songent au divorce

Après des mois et des mois de tourmente, DSK et Anne Sinclair évoquent ouvertement le terme "divorce". C'est ce qu'indiquent aujourd'hui des proches du couple au Parisien.

Plein écran
© photo_news
Plein écran
© afp
Plein écran
© epa

Elle était restée auprès de lui pendant tout le procès pour viol à New York. Aujourd'hui pourtant Anne Sinclair commence à panser ses blessures. "Elle a pris un énorme coup sur la tête en découvrant l'ampleur du mensonge", confie une amie de la journaliste au journal français.

Il faut dire que les révélations pleuvent depuis l'histoire de la chambre d'hôtel au Sofitel. Après les accusations de Tristane Banon, l'écrivain française qui affirme avoir été abusée par l'ancien président du FMI, voilà que l'ex-homme fort du Parti Socialiste français est désormais cité dans une sombre affaire de proxénétisme.

Alors que le JDD évoquait hier la maladie de Dominique Strauss-Kahn que le politicien aurait désormais reconnue et qu'il souhaiterait soigner, les proches du couple commencent à parler.

"Elle ne veut pas le lâcher maintenant, alors qu'il est un homme seul et désespéré. Il y a un lien entre eux qui est difficilement définissable", indique l'amie d'Anne Sinclair. "Il perdure malgré tout, du moins pour l'instant".

Pour l'instant, en effet, car selon plusieurs témoins, le couple DSK-Sinclair songerait au divorce. Ils en parleraient même sans aucun tabou. "Ils y pensent, c'est une certitude", affirme un ami du couple. D'autant que les nouveaux éléments à charge de DSK pourraient avoir un impact non négligeable pour le procès civil que les avocats de Nafissatou Diallo veulent lui intenter. En cas de condamnation de DSK, celui-ci devrait débourser une somme d'argent très importante.

Mais Anne Sinclair qui a déjà vu des milliers d'euros s'envoler lors du procès new-yorkais ne veut plus mettre la main au portefeuille. "Anne n'a aucune envie de voir toute sa fortune partir en fumée", indique une proche. "Si elle doit se résoudre à larguer les amarres pour se protéger, elle le fera sans doute", murmure-t-elle en ajoutant que rien n'a encore été lancé. (CB)