Plein écran
© belga

Audi Brussels tourne au ralenti à cause d'une grève en Hongrie

La production tourne, temporairement, au ralenti chez Audi Brussels (Forest), à la suite d'une grève qui a touché l'usine hongroise la semaine dernière, a-t-on appris jeudi auprès du constructeur de voitures de luxe.

Audi Brussels disposait encore d'assez de moteurs électriques fabriqués en Hongrie pour pouvoir continuer à travailler pendant la grève, mais comme l'arrêt de travail a duré une semaine, les conséquences se font maintenant sentir. "Entre-temps, le stock a diminué et nous devons modifier notre programme de production", explique Audi Brussels.

Concrètement, la production sera limitée à partir du jeudi dans plusieurs ateliers. Certains employés ne pourront pas travailler le vendredi, faute de matériel. "Nous nous adaptons en fonction des circonstances. Et tout ceci fait l'objet de discussions avec les partenaires sociaux", poursuit l'entreprise.

Difficile de dire quand la situation sera rétablie. "Dans tous les cas, il faudra une semaine pour que le flux logistique revienne à la normale".

Plus de 4.000 travailleurs de l'usine Audi du site de Gyor, en Hongrie, ont débrayé jeudi dernier. Ils ont exigé une augmentation salariale et des avantages supplémentaires. L'usine hongroise emploie quelque 12.000 personnes qui construisent des moteurs, non seulement pour Audi, mais également pour d'autres marques du groupe allemand Volkswagen.

Le travail a finalement repris mercredi soir après que la direction a accepté une valorisation salariale de 18%, selon les syndicats.