Plein écran
© photo_news

Aux yeux de l'ONU, la Belgique soutient bien le Pacte

Les Nations unies partent du principe que la Belgique soutient toujours le Pacte sur les migrations, quelles que soient les circonstances dans lesquelles le Premier ministre se rend à Marrakech, affirme dans de Standaard la haute diplomate Louise Arbour, qui a mené les négociations sur le texte aux Nations unies.

"Les Nations unies accepteront la représentation de la Belgique par le Premier ministre. Nous n'avons rien à redire à ce qu'il représente le parlement plutôt que le pouvoir exécutif. Dans chaque pays, cette question est réglée de différentes manières. Chaque pays détermine lui-même comment il se fait représenter sur la scène internationale", indique Mme Arbour.

En l'absence d'une contre-indication, Louise Arbour part du principe que la Belgique soutient toujours le Pacte: "la Belgique s'est rangée en juillet derrière le Pacte, après une procédure très transparente et claire. La suite logique de la procédure est l'approbation unanime du Pacte par tous les pays présents à Marrakech, quelle que soit la forme de leur représentation", a ajouté la diplomate.

  1. De la poignée de main à Facebook: les candidats arrivent-ils vraiment à influencer votre vote?

    De la poignée de main à Facebook: les candidats arrivent-ils vraiment à influencer votre vote?

    Le vote, un acte purement rationnel? Pas vraiment. L’adhésion aux idées prônées est loin d’être le seul facteur qui vous pousse à opter pour un parti ou une personne. Une réalité intégrée par les candidats qui ont tenté de vous convaincre ces dernières semaines dans les médias, sur les marchés ou les réseaux sociaux. Pour quels résultats? Quel est le réel impact d’une campagne électorale?