Plein écran
Le Dalaï Lama (archives) © ap

Barack Obama et le Dalaï Lama se saluent à distance

Barack Obama et le Dalaï Lama se sont retrouvés jeudi matin à Washington et se sont salués à distance lors d'un "petit déjeuner national de prière", une initiative qui a déjà provoqué l'ire de la Chine.

Le président américain devait s'exprimer devant les quelque 3.000 personnes rassemblées à l'occasion de ce rendez-vous annuel dans la capitale fédérale. Après avoir été annoncé, le chef spirituel des Tibétains a joint ses mains et salué l'audience.

Distance
M. Obama, installé sur une estrade en compagnie de sa femme Michelle et d'une demi-douzaine d'intervenants dont le sénateur démocrate Robert Casey, a joint ses mains en réponse. Le Dalaï Lama était installé à une table ronde devant le podium, en compagnie notamment de Valerie Jarrett, proche conseillère de M. Obama.

Echange
Un bref échange entre les deux prix Nobel de la paix n'est pas exclu lors de ce rendez-vous, où le président salue traditionnellement nombre de leaders religieux. Mais la Maison Blanche a pris soin de souligner qu'aucune "rencontre spécifique" entre les deux hommes n'est prévue.

Réaction (habituelle) de Pékin
Sans surprise, la Chine, qui met invariablement en garde contre toute ingérence dans ses "affaires intérieures", a vivement réagi: "Nous sommes opposés à toute rencontre, quelle que soit sa forme, entre un dirigeant étranger et le Dalaï Lama", a déclaré le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

  1. Des traces de légionellose dans cinq entreprises, deux nouveaux patients diagnostiqués

    Des traces de légionello­se dans cinq entrepri­ses, deux nouveaux patients diagnosti­qués

    Deux nouvelles victimes de la bactérie Legionella ont été signalées dans la zone du canal à Gand, portant le nombre de cas à 23, a indiqué lundi l’agence flamande de santé Zorg en Gezondheid. L’origine de la contamination n’est toujours pas connue, mais les options ont progressivement été réduites pour être ramenées à deux entreprises. Au total, des échantillons ont été prélevés dans 17 entreprises. Deux personnes sont déjà décédées.