Plein écran
Benjamin Castaldi © Photo News

Benjamin Castaldi escroqué par sa femme de ménage

Le chroniqueur de TPMP n’a jamais porté plainte.

Ce lundi 9 décembre, le débat dans l’émission Touche Pas à Mon Poste portait sur un reportage de Sept à Huit consacré à un escroc mythomane. Une occasion pour Benjamain Castaldi de raconter une histoire d’escroquerie dans laquelle il avait été personnellement concerné. 

Il y a quelques années, l’ancien animateur de Secret Story a découvert que sa femme de ménage lui avait subtilisé de l’argent liquide, ainsi que son chéquier. En s’adressant plusieurs chèques à son nom, cette dame avait réussi à lui voler plusieurs milliers d’euros.

Sachant qu’elle faisait face à de grosses difficultés financières, Benjamin Castaldi a préféré se limiter à la licencier, sans la poursuivre. “Je ne voulais pas qu’elle ait plus d’ennuis”, a-t-il raconté. “C’est quand même dix ans de prison, etc. Donc j’ai refusé de porter plainte. Je lui ai simplement dit: ‘Voilà, je ne peux plus vous garder’”.

  1. Des gants de boxe pour un centre d’asile: un nouveau tweet de Francken sème la zizanie

    Des gants de boxe pour un centre d’asile: un nouveau tweet de Francken sème la zizanie

    Le parlementaire nationaliste et ex-secrétaire d'État à l’Asile et la Migration Theo Francken provoque toujours des remous chez Fedasil, un an après avoir remis ses fonctions à Maggie De Block. En cause: une annonce, lancée par un employé de Fedasil qui se disait à la recherche de gants de boxe pour le centre de Poelkapelle, et que Theo Francken a relayée pour créer la polémique mais sans prendre la peine de masquer les coordonnées de l’intéressé. Depuis, le travailleur reçoit des menaces par téléphone. “C’est ce qui arrive quand on publie sans réfléchir sur les réseaux sociaux”, soupire Mieke Candaele, directrice de la communication de Fedasil.