Plein écran
© afp

Berdych écarte Djokovic des Masters

Le Tchèque Tomas Berdych s'est qualifié pour les demi-finales du Masters de tennis de Londres vendredi, en battant l'Espagnol David Ferrer 3-6, 7-5 et 6-1 en 2h 08 minutes de jeu. Une victoire qui sonne le glas du Serbe Novak Djokovic.

Les demi-finales du Masters opposeront le Suisse Roger Federer à l'Espagnol David Ferrer et le Tchèque Tomas Berdych au Français Jo-Wilfried Tsonga, samedi à Londres. Berdych s'est qualifié en battant Ferrer en trois sets 3-6, 7-5, 6-3, éliminant ainsi le Serbe Novak Djokovic, qui s'était fait battre dans l'après-midi par son compatriote Janko Tipsarevic en trois sets 3-6, 6-3, 6-3.

Ferrer a fait une mauvaise affaire puisqu'il aurait certainement préféré rencontrer Tsonga plutôt que Federer, qui l'a toujours battu en onze matches, dont une finale du Masters en 2007 à Shanghaï. Mais le grand perdant de la journée a été Djokovic, incapable de se défaire de son ami Tipsarevic, le remplaçant d'Andy Murray, qui n'avait pourtant plus rien à gagner dans l'affaire (à part un gros chèque).

Vacances nécessaires
Cette défaite du N.1 mondial, sa sixième de l'année deux jours après celle infligée par Ferrer, prouve son usure à l'issue d'une saison qu'il a dominée de la tête et des épaules, emportant dix tournois dont trois du Grand Chelem (Australie, Wimbledon, US Open). "Si je dois jouer un match de plus, tant mieux, sinon je partirai avec plaisir pour des vacances bien nécessaires", avait-il dit avant de connaître le résultat du match Berdych-Ferrer.

L'autre affiche mettra aux prises deux joueurs qui se connaissent peu, leur seule confrontation à ce jour ayant tourné à l'avantage du Tchèque début octobre en demi-finale du tournoi de Pékin (6-4, 3-6, 6-1). Sur la forme du moment, Tsonga semble avoir légèrement le dessus après sa belle victoire sur Nadal, alors que Berdych s'est fait battre par un Djokovic au bout du rouleau après être passé à un point de la défaite contre Tipsarevic.

Les deux adversaires, âgés de 26 ans, sont très puissants au service et en coup droit et pratiquent un tennis assez proche, même si Tsonga est plus porté vers le filet que son adversaire. Tous les deux sont capables de terminer le point en quelques coups de raquette, mais aussi de commettre beaucoup d'erreurs.

C'est ce qui s'est produit en début de match pour le Tchèque face à Ferrer, jusque-là invaincu, qui s'est trouvé en bonne position pour l'emporter rapidement lorsqu'il menait 6-3, 4-3 avec un break d'avance. Mais Berdych, ancien finaliste de Wimbledon en 2010 et vainqueur du tournoi de Paris Bercy en 2005, a alors retrouvé sa première balle de service, une de ses armes principales du haut de ses 196 cm, et a fait tourner le match en sa faveur. (belga)