Bouli Lanners explose: "Il ne faut pas s'étonner si on vient dépaver la rue de la Loi"

VideoComme les 75.000 Belges qui sont sortis manifester pour le climat dimanche, Bouli Lanners est furieux des décisions prises par le gouvernement belge.

Pour rappel, la Belgique vient de voter contre un texte européen sur l'efficacité énergique et notre pays s'est abstenu sur le texte relatif aux énergies renouvelables.

Dans une vidéo diffusée sur Facebook et Instagram et déjà extrêmement relayée sur les réseaux, l'acteur et réalisateur belge crie sa colère. Il évoque le premier acte politique de la Belgique dans le cadre de la COP 24 et il s'énerve.

"Bravo! Là on a un vrai sentiment de s'être encore une fois fait bien enculer par le gouvernement et par la ministre de l'énergie. Alors faudra pas vous étonner si nous aussi on vient à Bruxelles dépaver la rue de la Loi et vous mettre une grosse branlée, parce qu'on commence vraiment à en avoir plein le cul! Ok? Message reçu?"

  1. Bart De Wever assume les “razzias” à Anvers et se dit “fier” du travail mené avec Theo Francken

    Bart De Wever assume les “razzias” à Anvers et se dit “fier” du travail mené avec Theo Francken

    Le président de la N-VA et bourgmestre d'Anvers Bart De Wever n'a pas nié mardi sa collaboration avec le secrétaire d'État à l'Asile et la Migration de l'époque, Theo Francken (N-VA), pour des "razzias" policières à Anvers visant certaines nationalités en fonction du nombre de places disponibles en centre fermé et de la destination des vols de rapatriement qu'il qualifie d'"Air Francken".
  2. Jean-Luc Crucke annonce un front wallon contre  le monopole de Skeyes: “Trop is te veel!”
    Play
    Mise à jour

    Jean-Luc Crucke annonce un front wallon contre le monopole de Skeyes: “Trop is te veel!”

    "Trop is te veel", a déclaré mardi à Silly le ministre wallon en charge des Aéroports, Jean-Luc Crucke. "Skeyes n'est plus un partenaire en terme de fiabilité", a ajouté le ministre, qui a annoncé la création d'un front wallon "dur et déterminé" des aéroports et de la Sowaer (Société wallonne des aéroports) contre le gestionnaire du trafic aérien. De son côté, Brussels Airport demande une astreinte de 50.000 euros par vol touché, a-t-on appris.
  3. Ils refusent de travailler le dimanche: Cora les licencie pour “faute grave”
    Play

    Ils refusent de travailler le dimanche: Cora les licencie pour “faute grave”

    Le personnel d’un hypermarché Cora de Saint-Malo (Saint-Jouan-des-Guérets) est sous le choc. Les deux employés concernés carrément “dégoûtés”. Christelle Lorant travaillait en effet pour l’enseigne depuis 18 ans. Elle ne pensait pas que son refus de prester six dimanches matins par an entraînerait son licenciement immédiat. Et pour “faute grave”, de surcroît, c’est-à-dire sans préavis et sans la moindre indemnité de départ.