Bruxelles? Un "désastre, une catastrophe, un film d'horreur"

VideoDonald Trump a une nouvelle fois donné son avis sur la situation en Europe et plus précisément à Bruxelles après les attentats qui ont touché la capitale belge en plein coeur ce mardi.

Donald Trump a une nouvelle fois pointé du doigt la capitale belge.
Plein écran
Donald Trump a une nouvelle fois pointé du doigt la capitale belge. © photo_news
Citation

La Belgique n'est plus la Belgique. La Belgique est devenue un film d'horreur

Donald Trump

Entre Donald Trump et Bruxelles, ce n'est plus le grand amour.

Une ville que le promoteur immobilier appréciait tout particulièrement il y a plusieurs années, comme il l'a prétendu sur Twitter.

"Vous souvenez-vous combien Bruxelles était un endroit beau et sûr. Ce n'est plus le cas, c'est un monde différent! Les Etats-Unis doivent être vigilants et intelligents", avait-il réagi sur le réseau social.

Hellhole
La fracture entre la métropole bruxelloise et le New Yorkais fut révélée au grand jour à la fin du mois de janvier après que celui-ci l'a qualifiée de véritable "enfer" ("hellhole"). Mais après les attentats du 22 mars, Bruxelles est désormais pire que ça, selon Donald Trump.

"Désastre total"
Invité par Fox News à commenter ces tragiques événements, le milliardaire a surenchéri sur la prétendue déliquescence bruxelloise. "Bruxelles était une belle ville, il y avait zéro violence. Et maintenant c'est devenu une catastrophe, un désastre total", a déploré Donald Trump.

Récupération politique
Toujours à l'affût de quelconque récupération politique, le candidat républicain en a par ailleurs profité pour rappeler son intention, s'il est élu, de fermer les frontières de l'Oncle Sam avant de comprendre "ce qu'il se passe."

Paris et Bruxelles, "deux villes à l'époque fantastiques et qui vivent aujourd'hui dans la peur", constate le magnat.

Un "film d'horreur"
Dans l'émission Today show sur NBC, Trump s'est exprimé plus généralement sur la problématique du terrorisme en Belgique. "La Belgique n'est plus la Belgique. La Belgique est devenue un film d'horreur. Des choses horribles se produisent. Les gens partent, ont peur. Et tout cela franchement parce que les gens ne s'intègrent pas." a-t-il conclu.