Carlos Ghosn
Plein écran
Carlos Ghosn © ap

Carlos Ghosn promet de rester au Japon s'il est libéré sous caution

Carlos Ghosn, détenu depuis deux mois à Tokyo, a promis lundi de rester au Japon si on lui accordait la liberté sous caution, tout en proclamant de nouveau son innocence.

Le tribunal de Tokyo doit examiner dans la journée de lundi la demande de M. Ghosn, inculpé pour abus de confiance et autres malversations financières. Ses précédentes demandes de mise en liberté ont été rejetées au motif du risque de fuite.

"Alors que le tribunal doit examiner ma demande de liberté sous caution, je veux souligner que je résiderai au Japon et que je respecterai toutes les conditions demandées par le tribunal", a déclaré M. Ghosn, 64 ans, dans un communiqué publié par ses représentants basés aux Etats-Unis.

"Je ne suis pas coupable"
Détenu depuis 64 jours "sans libération en vue", il s'engage à assister à tout procès qui pourrait s'ensuivre "non seulement parce que j'y suis obligé juridiquement, mais parce que je suis désireux d'avoir enfin l'opportunité de me défendre".

"Je ne suis pas coupable des accusations qui pèsent contre moi et j'ai hâte de défendre ma réputation devant le tribunal", conclut-il dans son communiqué.

M. Ghosn, interpellé à la descente de son jet privé au Japon le 19 novembre, a été inculpé pour abus de confiance et autres malversations financières. Lors d'une première comparution publique le 8 janvier, lors de laquelle il est apparu amaigri, il s'est dit accusé à tort et a affirmé avoir "toujours agi avec intégrité".

  1. Une fillette de 3 ans disparaît lors d’une partie de cache-cache avec sa mère dans l'appartement familial: que s’est-il passé?
    Interview

    Une fillette de 3 ans disparaît lors d’une partie de ca­che-ca­che avec sa mère dans l'apparte­ment familial: que s’est-il passé?

    La petite fille de Flora Conway, auteure à succès aussi célèbre pour ses romans que pour sa discrétion dans les médias, a disparu alors qu’elle jouait à cache-cache avec sa mère dans leur appartement new-yorkais. La fillette de 3 ans s’est volatilisée. La porte d’entrée est fermée et il n’y a aucune trace d’effraction. Que s’est-il passé? Le nouveau roman de Guillaume Musso commence comme un thriller. Mais on se rend compte très vite que la partie de cache-cache, c’est avec le lecteur que Musso la fait.
  2. Le Pérou met les points sur les i: “Le chaton Lee a toujours été le bienvenu ici”

    Le Pérou met les points sur les i: “Le chaton Lee a toujours été le bienvenu ici”

    Le chef de la SENASA, l’homologue péruvien de l’AFSCA belge, a tenu à écarter un malentendu avec la Belgique: le chat Lee, qui risque l’euthanasie en raison du risque qu'il n’importe la rage en Belgique, resterait le bienvenu au Pérou et n’y aurait jamais été refusé par les autorités sanitaires. En effet, le chat a reçu les vaccins nécessaires et ne présente pas de danger aux yeux des instances péruviennes. Mais Hélène Bonte, porte-parole de l’AFSCA, estime ces nouveaux propos insuffisants: “Tant que le gouvernement péruvien ne nous aura pas officiellement communiqué son point de vue quant à l’importation illégale de ce chat, notre position ne changera pas”, balaie-t-elle.
  3. Kidnapping à Genk: “L'implication possible de musulmans radicalisés, une évolution inquiétante”

    Kidnapping à Genk: “L'implica­ti­on possible de musulmans radica­lisés, une évolution inquiétan­te”

    L'implication présumée de Khalid Bouloudo, âgé de 45 ans et originaire de Maaseik, dans l'enlèvement et la séquéstration d'un garçon de 13 ans de Genk, est jugée "surprenante" par l'expert en terrorisme Pieter Van Ostaeyen. "Nous ne savons pas quel était le motif de l'enlèvement ou ce qui se cache derrière, mais l'implication possible de musulmans radicalisés constitue une évolution inquiétante selon moi. (...) Il s'agit de la première résurgence depuis des années dans le milieu extrémiste musulman.”