Plein écran
Philippe Close, bourgmestre de Bruxelles et tête de liste PS pour les prochaines élections communales © photo_news

Ce que contient le programme du PS pour Bruxelles

Le PS veut que la Ville de Bruxelles où il siège dans la majorité poursuive l'équipement de tous les quartiers en écoles, en crèches, en infrastructures culturelles et sportives, en espaces verts, ... Objectif de ce point cardinal du recueil de son programme de plus de 200 pages présenté mardi par la tête de liste Philippe Close et les échevins socialistes sortants: faire en sorte que chaque habitant dispose de ces services à 10 minutes à pied tout au plus.

Pour la liste PS, les secteurs de l'enseignement et de la santé figurent au rang un des priorités.

Selon l'échevine de l'Enseignement Faouzia Hariche, la promesse du plan de construction de nouvelles infrastructures de la présente législature a été tenue. Mais il faut le prolonger notamment dans l'enseignement général où il manque de places, et développer l'accueil le matin et le soir. Autre objectif, diminuer les frais scolaires et tendre vers la gratuité. L'expérience des repas gratuits doit être étendue.

En matière de santé, le programme socialiste table sur de nouvelles maisons médicales et des salles de consommation à moindre risque.

En matière de sécurité, le Parti Socialiste plaide pour l'engagement de 200 policiers supplémentaires. Il souhaite que la police locale soit davantage active dans la lutte contre la malpropreté.

Le PS mise par ailleurs sur un accroissement de 750 unités de l'offre de logements publics de la Ville, et sur une accélération du rythme de rénovation des logements sociaux de la Ville via une recapitalisation des SISP dépendant d'elle.

Le PS vise aussi la création d'une sixième maison de repos.

Il juge que l'expérience de la mise à disposition des salles d'études pour les étudiants en blocus devrait être étendue.

Nouvelle ligne de tram
Par ailleurs, le PS est partisan de l'étude de l'option d'une piscine naturelle à ciel ouvert sur le plateau du Heysel

Dans le domaine de la mobilité, les socialistes veulent un décloisonnement de Neder-Over-Heembeek et de Haren au niveau des transports en commun. Ils plaident pour la création d'une ligne de tram dans le bas de Neder-Over-Heembek pour desservir, outre les quartiers fort peuplés, les pôles d'emploi de Solvay et de Bpost.

En matière de gouvernance, le chantier ouvert durant cette législature doit être prolongé après le 14 octobre. L'ensemble des institutions de la Ville devront être soumises à un contrat de gestion dont le schéma de base sera soumis au conseil communal le 24 septembre prochain, ambitionne encore la liste PS.

  1. Ces communes bruxelloises où le marché immobilier explose

    Ces communes bruxelloi­ses où le marché immobilier explose

    À Bruxelles, la moitié des biens immobiliers ont été vendus à un prix supérieur à 410.000 euros en 2019. C'est le prix médian le plus élevé en Belgique. Comme ailleurs dans le pays, l'immobilier se maintient ou augmente légèrement (+3,8% sur la région sans tenir compte de l'inflation). Dans certaines commune de la capitale par contre, le marché explose. A Saint-Gilles, Jette, Schaerbeek et Ixelles, le prix médian a augmenté de 10 à 16% l'an dernier.
  2. Colruyt limite les bons de réduction: “7.000 coupons à la caisse, ça n’est plus possible”
    Play

    Colruyt limite les bons de réduction: “7.000 coupons à la caisse, ça n’est plus possible”

    Un caddie rempli de sodas pour quelques euros? Le stock annuel de produits d’entretien en échange de quelques pièces? Colruyt est la première chaîne de grands magasins à mettre un terme à l’extreme couponing, un phénomène qui consiste à accumuler des promotions grâce à une pile de bons de réduction. Des règles plus strictes seront appliquées dans tous les magasins du groupe Colruyt à partir du 2 mars. “Il ne sera plus possible de faire passer 7.000 coupons à la caisse.”