Plein écran
Les images montrent Brahim Abdeslam s'entraîner au tir à Raqqa. Or, les autorités étaient persuadées qu'il n'avait jamais rejoint la Syrie. © DR

Ce que révèle la vidéo des attentats diffusée par l'EI

VideoOutre les codes utilisés et la mise en scène très sophistiquée, la vidéo diffusée par l'Etat Islamique sur les attentats de Paris donne plusieurs éléments sur les auteurs des attaques sanglantes du 13 novembre dernier. Décryptage.

Combien de terroristes?

D'une durée de 17 minutes, la vidéo intitulée "Et tuez-les où que vous les rencontriez" fait office de testament pour les terroristes impliqués dans les attaques. Elle démarre par un message audio d'Abdelhamid Abaaoud, enregistré probablement clandestinement. Ensuite, sept autres terroristes apparaissent à l'écran et y commettent des exactions: Samy Amimour, Fouad Mohamed-Aggad, Ismaël Omar Mostefaï, Bilal Hadfi, Chakib Akrouh, Brahim Abdeslam et les deux terroristes non-identifiés présentés comme Irakiens.

Cela fait donc neuf intervenants dans la vidéo. Or, dans son communiqué publié juste après les tueries, Daech parlait de huit terroristes. Mais pour les enquêteurs, si on inclut Salah Abdeslam, ils sont dix à avoir perpétré les attentats les plus meurtriers sur le sol français.

A l'exception des frères Abdeslam, tous les auteurs des attentats provenaient de Syrie. Cela pourrait donc signifier que Brahim et Salah Abdelsam ont peut-être été ajoutés au plan dans un second temps.

Que faisait Brahim Abdeslam en Syrie?

Jusqu'ici, les enquêteurs étaient persuadés que Brahim Abdeslam n'avait pas mis un pied en Syrie. L'homme qui s'est fait sauter boulevard Voltaire avait été arrêté à la frontière turque il y a quelques mois, alors qu'il tentait de rejoindre les rangs de l'EI.

La vidéo, où on le voit s'exercer au tir, tend à prouver le contraire. D'autant que selon les premières indications, la scène aurait été filmée dans un camp d'entraînement de la Division 17 à Raqqa. Cette présence d'Abdeslam sur le sol syrien pose en tout cas question sur la fiabilité des services de sécurité...

Autre élément à souligner de ce passage de Brahim Abdeslam: il ne s'exprime pas, contrairement aux autres, et il n'est pas vêtu du traditionnel uniforme sable porté par les djihadistes de l'EI. A-t-il été greffé au dernier moment au projet d'attentat? Là aussi c'est une piste envisagée.

Où est Salah Abdeslam?

Salah Abdeslam est le grand absent de cette vidéo de propagande. En soi, cela n'a rien d'étonnant. Le cadet des frères n'est pas mort en martyr et on sait que Daech préfère glorifier les morts plutôt que les vivants.

L'autre hypothèse dit qu'il a été désavoué par l'EI parce qu'il aurait reculé au dernier moment, en ne se faisant pas exploser comme cela avait été prévu. Salah Abdeslam pourrait être considéré comme un traitre.

Où et quand Abaaoud s'est-il filmé?

Contrairement aux autres, Abdelhamid Abaaoud donne l'impression d'avoir tourné sa vidéo clandestinement à l'aide d'une webcam. Depuis l'Europe? C'est possible. La faible qualité de l'image et du son dénote complètement par rapport à la mise en scène "hollywoodienne" des autres interventions.

Comment expliquer que sa vidéo soit de si mauvaise qualité? Pourquoi ne pas avoir tourné depuis la Syrie? A-t-il lui aussi été ajouté au plan à la dernière minute? Autant de questions qui méritent d'être posées.

Pourquoi diffuser la vidéo maintenant?

C'est donc plus de deux mois après les attaques que Daech a choisi de publier la vidéo mettant en scène les auteurs. Si aucune image filmée par les djihadistes n'est dévoilée, la question est de savoir pourquoi maintenant.

Pour le Huffington Post, il n'est pas impossible que l'EI ait choisi de le faire au moment où les annonces indiquant son déclin se multiplient (prise de Ramadi par les forces irakiennes, salaire des combattants divisé, etc.), histoire de démontrer à tous que l'organisation reste plus forte que jamais.

"Il ne faut pas croire que la mise en difficulté du groupe en Syrie et en Irak signifie sa perte", ajoute Myriam Benraad, spécialiste du monde arabe et chercheuse associée à l'Institut de recherches et d'études sur le monde arabe et à la Fondation pour la recherche stratégique, sur France Info.

Londres, prochaine cible?

A la fin de la séquence, l'Etat Islamique semble clairement menacer le Royaume-Uni, expliquant que tous les alliés de la coallition étaient ses ennemis. Le visage de David Cameron apparaît clairement, comme pour pointer explicitement le Premier ministre britannique.

Pas plus tard que ce lundi, le directeur d'Europol, Rob Wainwright, a averti que le groupe terroriste était désormais capable de mener des attaques de grande envergure partout en Europe.

Football en live

home logo Manchester CityMCI
FIN
1-2
Manchester UnitedMUN
away logo
home logo FC BarceloneBAR
FIN
5-2
RCD MallorcaMAL
away logo
home logo STVVSTV
FIN
1-2
FC BrugesCLU
away logo
home logo SS LazioLAZ
FIN
3-1
JuventusJUV
away logo