Plein écran
photo d'archive © photo_news

Chaîne humaine en solidarité avec les migrants au parc Maximilien

VideoUne soixantaine de personnes ont formé mardi matin une chaine humaine dans le parc Maximilien à Bruxelles où campent actuellement entre 400 et 600 migrants. Un vingtaine d'entre eux ont été évacués vendredi dernier par la police et leurs effets personnels ont été envoyés à la décharge. Certains ont été placés en centre fermé et d'autres ont reçu un ordre de quitter le territoire. Selon les forces de l'ordre, des plaintes de riverains étaient à l'origine de leur intervention.

"Cette chaîne se voulait une action de solidarité avec les migrants mais aussi une chaîne de protection symbolique. L'intervention policière de vendredi dernier dans le parc est inacceptable et nous nous devions d'y réagir", a estimé Geneviève Parfait, responsable de l'Observatoire des violences policières en Belgique (ObsPol).

Selon des soutiens des migrants, l'intervention policière de vendredi dernier semblait être une action de représailles à la suite d'abus des forces de l'ordre dénoncés par certains d'entre eux. La RTBF rapportait en effet la semaine dernière que des migrants se plaignaient d'avoir été victimes de rackets de la part de policiers (argent liquide et GSM) et de réveils brutaux. La police locale a indiqué n'avoir aucune connaissance de faits de racket et avoir pris contact avec le comité P. Elle a en outre précisé qu'une enquête judiciaire serait lancée sans délai.

"Nous espérons que cette enquête aboutira et que si les violations sont avérées, la justice fera son travail." Il faut "qu'il y ait une tolérance zéro vis-à-vis d'abus des forces de l'ordre à l'encontre de citoyens. Ces méthodes rappellent celles appliquées à Calais, où les policiers venaient au petit matin dans le campement pour confisquer les tentes des migrants afin de les chasser des lieux. J'espère que ce procédé ne va pas se généraliser", conclut Geneviève Parfait.

  1. Gouvernement ouvert à la société civile: vraie idée ou coup de communication d’Ecolo?
    Analyse

    Gouverne­ment ouvert à la société civile: vraie idée ou coup de communica­ti­on d’Ecolo?

    Un gouvernement wallon minoritaire PS-Ecolo appuyé par des représentants du monde associatif, est-ce vraiment possible? Que renferme exactement la notion de société civile? Comment cette majorité originale pourrait-elle être mise sur pied et est-elle réellement “plus démocratique”? Quels sont les (dés)intérêts des différents partis? Le MR, qui n’a pas été consulté pour la formation d’une coalition, a-t-il des raisons de se sentir floué? Tentative de réponses avec le politologue de l’ULB, Pascal Delwit.
  2. L’affaire Pauwels bouleversée par une histoire de cœur? “Le chef d’enquête a pollué ce dossier comme un cancer”

    L’affaire Pauwels boule­versée par une histoire de cœur? “Le chef d’enquête a pollué ce dossier comme un cancer”

    Me Frank Discepoli, avocat de Farid Hakimi, principal inculpé dans le cadre du dossier des home-jacking dans lequel est inculpé l'animateur Stéphane Pauwels, a demandé à la chambre des mises en accusation de la cour d'appel du Hainaut de prononcer l'irrecevabilité des poursuites, estimant que le chef d'enquête "a pollué ce dossier comme un cancer" en faisant des promesses à un autre inculpé. Il a été imité par d'autres avocats scandalisés par la tournure que prend ce dossier.