Climat: "S'il y a un problème, Dieu s'en occupera"

VideoLe républicain Tim Walberg, chrétien convaincu, s'en remet à Dieu pour résoudre la délicate question du réchauffement climatique...

Alors que Donald Trump a officialisé le retrait américain de l'accord de Paris sur le climat, l'un de ses "collègues" du Parti républicain s'est illustré sur le sujet lors d'une conférence profondément... pieuse. 

En effet, Tim Walberg, 66 ans et député du Michigan, cultive un optimisme à toute épreuve en la matière et accorde une confiance absolue au "Créateur". Morceaux choisis: 

"Le changement climatique existe depuis la nuit des temps. Il opère par cycles. L'homme joue-t-il un rôle dans ce processus? Oui, bien sûr. L'homme peut-il changer l'univers tout entier? Non". 

"Pourquoi en suis-je convaincu? En tant que chrétien, je crois en un créateur, Dieu, bien plus grand que nous. J'ai confiance: s'il y a un vrai problème, il s'en occupera" (voir vidéo à partir de 0'20"). 

Que Dieu l'entende...

  1. Ces communes bruxelloises où le marché immobilier explose

    Ces communes bruxelloi­ses où le marché immobilier explose

    À Bruxelles, la moitié des biens immobiliers ont été vendus à un prix supérieur à 410.000 euros en 2019. C'est le prix médian le plus élevé en Belgique. Comme ailleurs dans le pays, l'immobilier se maintient ou augmente légèrement (+3,8% sur la région sans tenir compte de l'inflation). Dans certaines commune de la capitale par contre, le marché explose. A Saint-Gilles, Jette, Schaerbeek et Ixelles, le prix médian a augmenté de 10 à 16% l'an dernier.
  2. Colruyt limite les bons de réduction: “7.000 coupons à la caisse, ça n’est plus possible”
    Play

    Colruyt limite les bons de réduction: “7.000 coupons à la caisse, ça n’est plus possible”

    Un caddie rempli de sodas pour quelques euros? Le stock annuel de produits d’entretien en échange de quelques pièces? Colruyt est la première chaîne de grands magasins à mettre un terme à l’extreme couponing, un phénomène qui consiste à accumuler des promotions grâce à une pile de bons de réduction. Des règles plus strictes seront appliquées dans tous les magasins du groupe Colruyt à partir du 2 mars. “Il ne sera plus possible de faire passer 7.000 coupons à la caisse.”