Plein écran
La cathédrale Notre-Dame de Paris, ce mardi matin. © afp

Comment "la structure va-t-elle résister?"

UpdateLe secrétaire d'Etat à l'Intérieur a affirmé mardi matin que le "péril du feu" était "écarté" à la cathédrale Notre-Dame de Paris, en proie à un gigantesque incendie depuis lundi soir, mais que la question était désormais de savoir "comment la structure allait résister".

"Le péril du feu étant écarté, le sujet est bâtimentaire: savoir comment la structure va résister au très grave incendie de cette nuit", a déclaré Laurent Nuñez devant la presse peu avant 7H00 du matin.

"Il y aura donc à 8H00 une réunion avec des experts, des architectes du bâtiment de France pour essayer de déterminer si la structure est stable, et si les sapeurs-pompiers peuvent s'engager à l'intérieur pour continuer leur mission", a-t-il ajouté.

"Le feu n'est pas totalement éteint, il y a un long refroidissement encore en cours, avec encore quelques foyers doux", a encore dit Laurent Nuñez. "Le sujet de la nuit c'était d'éviter que le feu ne reparte", a précisé le secrétaire d'Etat, ajoutant qu'une centaine de pompiers étaient encore déployés sur place "et huit lances encore en activité".

"Un incendie de cette ampleur a un impact sur les structures, il faut pouvoir s'assurer qu'elles sont toujours stables, pour permettre à nos hommes de pouvoir de nouveau pénétrer à l'intérieur. Ils l'ont fait cette nuit, avec beaucoup de courage, dans les tours pour pouvoir attaquer le sinistre de l'intérieur pour éviter justement qu'elles ne s'effondrent", a-t-il expliqué, saluant cette action des pompiers "au péril de leur vie". 

  1. Anderlecht sera-t-il un oiseau pour le chat brugeois?

    Anderlecht sera-t-il un oiseau pour le chat brugeois?

    Auteur de l’un des pires débuts de saisons de son histoire (5 sur 21), Anderlecht se déplace au Club de Bruges dans un contexte qui n’incite pas à l’optimisme. Alors que Vincent Kompany cherche toujours la bonne formule, il pourrait bien repêcher Trebel, snobé systématiquement jusqu’ici. Invaincus depuis le début de saison, les Blauw en Zwart auront la possibilité de reléguer les Mauves… à quinze points en cas de victoire, un gouffre après huit matchs. Si pour de nombreux observateurs, le Club de Bruges est devenu la nouvelle référence du football belge, le Sporting a la ferme intention de venir jouer les trouble-fête. En a-t-il réellement les moyens? Voici l’avis de nos rédacteurs.