Plein écran
© belga

Courtrai continue sa course en tête dans le groupe B

Le KV Courtrai l'a emporté largement sur la pelouse de Zulte-Waregem (0-5) samedi soir lors de la huitième journée des play-offs II, dans le groupe B, de la Jupiler Pro League de football. Les Courtraisiens ont disputé la majorité de la rencontre à onze contre dix suite à l'exclusion directe du co-meilleur buteur de la compétition Hamdi Harbaoui dès la onzième minute de jeu.

L'attaquant de Zulte-Waregem Hamdi Harbaoui risque de regretter longtemps son coup de sang survenu dès l'entame de la rencontre face à Courtrai. En lutte pour le titre de meilleur buteur de la compétition belge avec le Tanzanien Mbwana Samatta (Genk), alors que tous deux comptent 23 réalisations, Harbaoui pourrait être suspendu jusqu'au terme de la saison. À la 11e minute de la rencontre opposant Zulte-Waregem à Courtrai, le Tunisien a, en effet, été l'auteur d'un coup volontaire à la glotte sur le défenseur Hines-Ike, ce qui lui a valu un carton rouge direct (après consultation du VAR) brandi par l'arbitre Alexandre Boucaut.

Avantage numérique
Courtrai a rapidement profité de son avantage numérique en faisant la différence à trois reprises en première période par l'intermédiaire de Rolland (28), Chevalier (30) et Ezekiel (40). De Sart (68) et D'Haene (90+1) ont alourdi la marque après le repos.

Cercle - Waasland-Beveren
Toujours dans le groupe B, le Cercle de Bruges s'est incliné sur la pelouse de Waasland-Beveren (2-1). Malgré l'ouverture du score brugeoise par Mercier (37), l'équipe locale a renversé la vapeur grâce à Vanzo (73) et Badibanga (83). À 20h30 débutait la rencontre entre l'Union Saint-Gilloise et Mouscron. Courtrai est en tête avec 21 points et est d'ores et déjà assuré de remporter ce groupe car seul l'Union (16 points), qui n'a pas demandé la licence européenne, peut encore rattraper les Courtraisiens. Suivent Waasland-Beveren (10), Zulte (7), le Cercle (7) et Mouscron (4).

  1. Les Belges ont franchi la frontière et la règle sans hésiter: direction les terrasses des Pays-Bas
    Play

    Les Belges ont franchi la frontière et la règle sans hésiter: direction les terrasses des Pays-Bas

    Beaucoup de Belges ont franchi la frontière avec les Pays-Bas lundi pour faire des achats ou aller dans un café ou un restaurant. Les établissements horeca ont pu rouvrir ce 1er juin. "Il y avait du monde mais la distance a été garantie", a souligné le bourgmestre de Hulst (Zélande), Jan-Frans Mulder. Sur HLN, on lit de nombreux témoignages de Belges qui ont fait fi des règles: “Je ne sais pas si c’est autorisé, mais c’est un plaisir”, ont commenté les contrevenants.
  2. Depuis des années, il reçoit des pizzas qu’il n’a jamais commandées: “Je tremble dès que j’entends une mobylette”

    Depuis des années, il reçoit des pizzas qu’il n’a jamais commandées: “Je tremble dès que j’entends une mobylette”

    Jean Van Landeghem, un sexagénaire de Turnhout, a la phobie des pizzas. Voilà neuf ans que des livreurs se présentent régulièrement à sa porte. Une fois avec cinq pizzas, parfois huit. “À n’importe quelle heure du jour. Un jour, ils sont même venus me livrer 14 pizzas en une seule fois”, explique-t-il dans Het Laatste Nieuws. Le problème? Il n’a jamais commandé de pizza de sa vie.