Plein écran
© belga

Courtrai surpasse l'Union et prend la tête des playoffs 2B

UpdateLe KV Courtrai s'est imposé 3 buts à 2 à Mouscron et surpasse l'Union en tant que leader des playoffs 2B. L'Union Saint-Gilloise a de son côté perdu la manche 3-2 contre Waasland-Beveren.

A Waasland-Beveren, l'Union Saint-Gilloise s'est retrouvée menée au score suite au penalty de Vanzo (36e). Niakate a rapidement égalisé (38e). L'Union a pris l'avantage grâce à Selemani (59e), mais Forte a remis les deux équipes à égalité (68) avant de compléter le retournement de situation en faveur de Waasland-Beveren (3-2, 87e). C'est la première défaite des Unionistes dans ces POII.

Dans le même temps, Courtrai s'imposait 2-3 à Mouscron. Les 'Hurlus' étaient réduits à dix dès la 24e minute et le rouge reçu par Dussene. L'infériorité numérique n'a pas empêché Mouscron d'ouvrir le score sur un penalty de Leye (31e). La joie mouscronnoise était de courte durée: Chevalier remettait les deux équipes à égalité (32e). Un but contre son camp de Boya permettait à Courtrai de prendre les commandes (56e). Amallah, sur penalty, égalisait (67e). Avenatti offrait la victoire à Courtrai à un quart d'heure du terme.

Dans le dernier match de ce groupe, Zulte Waregem a signé le carton du jour contre le Cercle Bruges (6-2). Harbaoui a inscrit un triplé (11e, 40e et 60e sur penalty). Bongonda a réalisé un doublé (38e et 80e) et Walsh a ajouté son nom au marquoir (56e). Le Cercle a réduit l'écart par Bruno (74e sur penalty) et De Belder (83e). 

Au classement, Courtrai (15 points) dépasse l'Union (13). Zulte Waregem, Waasland-Beveren et le Cercle Bruges suivent avec 7 points. Mouscron compte une seule unité. 

Dans le groupe A:
- Westerlo est venu à bout d'Eupen 1-0 grâce à un but de Gboho (32e). Westerlo est quatrième (6 points), Eupen sixième (4).

- Suite au partage 2-2 dans l'après-midi entre Ostende (8) et Charleroi (10), Saint-Trond (11) aura l'occasion de prendre le large dimanche contre le Beerschot Wilrijk (4). 

  1. Agathe Auproux, 28 ans, en rémission: “Aux gens qui sont malades, je dirais de ne surtout pas faire comme moi”
    Interview

    Agathe Auproux, 28 ans, en rémission: “Aux gens qui sont malades, je dirais de ne surtout pas faire comme moi”

    On n’est pas malade quand on a 27 ans. On a la vie devant soi, des projets plein la tête, on sort, on rit, on danse, on boit des coups… Le 23 septembre 2018, Agathe Auproux, chroniqueuse dans “Touche pas à mon poste !”, 736.000 abonnés sur Instagram, déjeune avec des copines lorsqu’elle découvre l’existence d’une boule juste au-dessus de la poitrine. “C’est chelou, non ?” Elle descend dans les toilettes du restaurant où elle se trouve pour s’examiner. À part cette boule étrange, rien à signaler. Si ce n’est peut-être qu’elle est fatiguée, qu’elle a moins d’appétit, qu’elle dort mal… Elle comprend tout de suite que “quelque chose ne va pas”. “La maladie est invisible, mais je la vois. Je ne peux pas la nommer, mais je sais qu’elle est là.” Agathe apprendra deux mois plus tard qu’elle souffre d’un lymphome de stade 2 sur 4. La jeune femme a fait six mois de chimiothérapie. Elle a longtemps dissimulé sa maladie au grand public, planquant sa chute de cheveux sous des barrettes et son cathéter avec des vêtements à col roulé. Elle est aujourd’hui en rémission et sort “Tout va bien”, un livre dans lequel elle partage avec franchise son combat contre la maladie. Elle était à Bruxelles ce vendredi, au lendemain de ses 28 ans. Confidences.