Plein écran
© belga

De Block veut révoquer des réfugiés gazaouis

Le nombre de demandes d'asile a augmenté de 19% l'an dernier par rapport à 2017, influencé notamment par une hausse des demandes introduites depuis l'été dernier par des Palestiniens, a indiqué jeudi la ministre en charge de l'Asile et la Migration Maggie De Block. Cette dernière veut pouvoir faire révoquer le statut de réfugiés originaires de Gaza.

En 2018, 23.443 demandes d'asile ont été introduites en Belgique. Ce chiffre avait culminé à 44.760 en 2015 avant de baisser à 18.710 en 2016, puis de repartir légèrement à la hausse en 2017 (19.688), selon les statistiques du CGRA (Commissariat général aux Réfugiés et Apatrides).

En décembre dernier, il y a eu 35% de demandes d'asile en moins comparé au mois de novembre 2018. 1.253 personnes ont introduit une demande de protection internationale, ce qui représente le record du nombre le plus bas pour un mois de décembre depuis 2008, selon Mme De Block (Open Vld).

Cette dernière souligne que tous les demandeurs sont désormais accueillis en attendant l'analyse de leur demande d'asile. "Grâce au travail intense de toutes les instances concernées, les files au Petit-Château ont disparu", insiste-t-elle.

En 2018, les demandes ont majoritairement été introduites par des personnes en provenance de Syrie (3.702), de Palestine (2.468), d'Afghanistan (2.030) et d'Irak (1.758).

Vu la hausse depuis l'été dernier du nombre de demandes introduites par des Palestiniens, le CGRA a adapté ses directives début décembre, faisant que ces personnes ne sont désormais plus reconnues automatiquement.

Mme De Block a aussi demandé au CGRA s'il est possible de révoquer le statut de réfugié des personnes originaires de Gaza. Une campagne de dissuasion sera en outre mise en place à l'attention de la Palestine.