photo_news
Plein écran
© photo_news

"De nouveau un avenir politique pour DSK"

  1. Un livret d'épargne classique auprès d’une grande banque? Dans ce cas, le montant de vos épargnes ne sera doublé qu’au bout de… 636 ans
    Guide-epargne.be

    Un livret d'épargne classique auprès d’une grande banque? Dans ce cas, le montant de vos épargnes ne sera doublé qu’au bout de… 636 ans

    Depuis un certain temps déjà, les taux d’intérêt sur nos livrets d’épargne sont fort bas. Avec le taux minimal légal pour les comptes d’épargne réglementés, appliqué par la plupart des grandes banques, vous devriez attendre 636 ans avant que le montant de vos épargnes ne soit doublé. Toutefois, ceux qui optent pour des produits d’épargne ou d’investissement plus rentables, pourraient parvenir à augmenter de 100% leur capital durant leur vie. Ci-dessous, Guide-epargne.be vous explique comment ceci est possible.
  2. Le bijoutier liégeois Laurent Desitter a mis fin à ses jours: il faisait l’objet d'une enquête pour blanchiment d’argent

    Le bijoutier liégeois Laurent Desitter a mis fin à ses jours: il faisait l’objet d'une enquête pour blanchi­ment d’argent

    Vendredi dernier, le 3 décembre, aux alentours de 22h30, Laurent Desitter, un bijoutier de la rue du Pot d’Or, à Liège, a mis fin à ses jours devant son commerce. Le drame s’est produit alors que le Carré, à une dizaine de pas de là, était encore animé. Le bijoutier liégeois s’est servi d’une arme à feu pour mettre fin à ses jours. Dans une lettre d’adieu adressée à ses proches, il évoque des problèmes d’ordre privés.
  3. Le décret “pour un impôt plus juste” en Wallonie reporté: “Un échec”, regrette Jean-Luc Crucke

    Le décret “pour un impôt plus juste” en Wallonie reporté: “Un échec”, regrette Jean-Luc Crucke

    Le projet de décret devant permettre la mise en place d'un "impôt plus juste" en Wallonie devait être examiné ce lundi en commission du parlement régional. Il a finalement été retiré de l'ordre du jour. "Un échec", a admis en début de séance le ministre du Budget, Jean-Luc Crucke. "Ne pas aborder ce texte en commission ce lundi est un échec. J'ai porté ce projet depuis le début et je ne parviens pas à franchir la ligne d'arrivée", a-t-il amèrement regretté.