Plein écran
Bernard Debré.

Debré à DSK: "Disparaissez et vite"

Bernard Debré, député UMP, a rédigé sur son blog un billet à charge de Dominique Strauss-Kahn, dans lequel il crie son mépris pour le directeur du FMI:

"Vous étiez directeur général du FMI. Un poste fondamental dans l'état actuel du monde en crise économique.

Vous postuliez pour la Présidence de la République Française et les sondages vous donnaient favori.

Mais depuis quelques temps déjà, votre attitude vis à vis de l'argent gênait le monde; ryad au Maroc, voiture de luxe, appartements parisiens dans les quartiers les plus huppés; cette attitude « bling bling » ternissait votre image.

Il était connu de beaucoup que vous aviez des attitudes sexuelles débridées, en France, en Belgique. Les choses étant connues, les participants à ces parties fines s'en vantaient, mais la France est tolérante, trop tolérante. Beaucoup de vos amis vous avaient dit, semble-t-il, qu'il fallait vous calmer et certains pensaient que vous aviez compris. Une alerte aux USA vous avait quasiment disqualifié même si votre épouse vous avait pardonné, pour faire pleurer les chaumières.

Voici maintenant que vous êtes arrêté aux États-Unis pour violences sexuelles, la honte. Vous saviez que la France était tolérante et, à tort, laissait la vie privée en dehors de la politique. Mitterrand et ses deux épouses, ses deux vies en témoignent. Bien que l'Etat ait beaucoup payé pour la famille illégitime pendant 14 ans, des milliers d'euros ont été dépensés pour les héberger et les faire vivre.

Mais trop c'est trop, vous avez humilié la France! Vous l'avez ridiculisée.

Les socialistes qui vous faisaient confiance doivent être rouges de honte et de fureur.
Vous allez peut être être condamné à une peine de prison. Bravo! Vous allez peut être devoir payer une caution, vous avez suffisamment d'argent.

Quand vous sortirez de prison, disparaissez dans votre ryad, ne vous justifiez pas, ne dites plus rien. Vous avez été une fausse valeur, un obsédé sexuel, un escroc intellectuel. Vous avez sali votre pays.

Ce que je vous souhaite c'est maintenant de vous soigner, il existe des médicaments pour les délinquants sexuels.

J'ai honte car vos frasques risquent une nouvelle fois de donner des voix aux extrêmes.

Disparaissez et vite.

Pr. Bernard DEBRE
Ancien Ministre
Député de Paris"