Plein écran
Fred Rutten et Adrien Trebel lors du stage en Espagne © photo_news

Déjà un sérieux malaise entre Fred Rutten et le "rebelle" Adrien Trebel?

Alors qu'il était sur le chemin du retour après une période d'indisponibilité, Adrien Trebel n'aurait pas apprécié que Fred Rutten le force à disputer quelques minutes lors d'un match amical en janvier, selon la DH. Une montée au jeu où le médian s'est de nouveau blessé. De quoi déjà créer un malaise entre le nouvel entraîneur des Mauves et son capitaine...

Plein écran
© photo_news

Sa dernière titularisation remonte au 11 novembre dernier, soit il y a plus de trois mois. Le temps commence à être long pour Adrien Trebel, ainsi que pour Anderlecht, qui aurait bien besoin de son capitaine pour réguler le milieu de terrain. Le plus frustrant est certainement que l'ancien Standardman aurait pu être de retour depuis quelques matchs.

En effet, opéré en novembre pour une blessure au psoas, le médian participe au stage en Espagne avec le Sporting début janvier. Adrien Trebel retrouve les terrains et dispute plus d'une heure de jeu contre Hoffenheim en match amical. Tout se passe bien, mais le joueur de 27 ans, fatigué, n'aurait pas l'intention d'enchaîner sur un second match amical seulement deux jours plus tard.

Il monte au jeu sans être d'accord et se blesse

Le staff médical est du même avis que lui, mais Trebel monte finalement au jeu à un quart d'heure de la fin de cette rencontre face à Heidenheim (D2 allemande). Pourquoi? Tout simplement car le coach Fred Rutten, qui venait tout juste de prendre ses fonctions, aurait décidé de montrer qui commande, selon les informations de la DH. 

Résultat: Anderlecht perd 2-1, Trebel marque mais se blesse au genou droit sur l'action du but. Une blessure embêtante qui repousse son retour à la compétition. Encore diminué, le milieu de terrain dispute 22 minutes face au Standard la semaine dernière. Le lendemain, son genou lui fait de nouveau mal et voilà que le Français n'est toujours pas apte à entamer une rencontre.

À peine arrivé, le technicien néerlandais a voulu montrer son autorité, mais Trebel n'aurait pas vraiment apprécié. En bonne relation avec Hein Vanhaezebrouck, celui qui serait surnommé le "rebelle" par Fred Rutten va devoir s'y faire: il est désormais traité comme n'importe quel autre joueur du noyau...