Plein écran

Des pédophiles s'attaquent aux orphelins haïtiens

Plein écran
 Outre les soins médicaux et la malnutrition, nous sommes maintenant confrontés à des hommes sans scrupules qui s'attaquent à des enfants errants et traumatisés en les adoptant pour s'en servir plus tard pour la prostitution ou comme esclaves domestiques.  
Kent Page, Unicef
Plein écran

Les sauveteurs en Haïti s'inquiètent du sort des enfants orphelins dans les rues haïtiennes. Ils seraient devenus la proie facile des gangs de trafiquants d'enfants à Port-au-Prince, la capitale. On sait qu'une quinzaine d'enfants ont été recueillis par des personnes qui se sont avérées plus tard ne pas être leurs parents. Des équipes de travailleurs humanitaires des Nations Unies reconnaissent aujourd'hui le scandale de pédophiles qui s'attaquent aux jeunes orphelins.

Adoption, prostitution, esclavage
Kent Page de l'UNICEF: "Outre les soins médicaux et la malnutrition, nous sommes maintenant confrontés à des hommes sans scrupules qui s'attaquent à des enfants errants et traumatisés en les adoptant pour s'en servir plus tard pour la prostitution ou comme esclaves domestiques."

Les forces américaines ont renforcé la sécurité au port d'Haïti après qu'ils aient eu vent du fait que les enfants étaient embarqués à bord de bateaux.

Tout seuls, abandonnés
Un journaliste du Sun présent sur place a constaté le désarroi dans lequel se trouvent les enfants haïtiens dans les rues. "Ils traînent ici depuis plusieurs jours. Ils pleurent tout le temps et ne savent pas où sont leurs parents. Des enfants de trois ans sont protégés par d'autres enfants d'à peine cinq ans. Ils sont vraiment abandonnés. Certains ne connaissent même pas leur nom de famille, ce qui rend les contrôles très difficiles."

Pas tous orphelins
"Il y a tant d'enfants que notre mission est impossible, explique Marianne Aurile, secouriste, qui travaille dans l'un des treize camps d'enfants érigés par l'organisation Save The Children. "Tous les enfants que nous aidons ne sont pas orphelins. Certaines mères laissent leurs enfants ici parce qu'elles savent qu'ils sont en sécurité chez nous et vont survivre. C'est navrant."

Millions d'enfants sans parents
Kate Conradt de Save the Children estime qu'un million d'enfants ont perdu leurs parents. "Si les aides ne viennent pas rapidement, les enfants perdront leur enfance et leur innocence. Il faut d'abord aider les enfants, suppliait hier la femme du Président, Elisabeth Delatour.

Enregistrement des enfants disparus
Hier seulement, les travailleurs ont commencé à enregistrer les enfants disparus. Tous les enfants que le personnel de l'UNICEF ont retrouvés ont reçu un numéro. Ce système avait déjà été utilisé pour réunir les enfants avec leurs parents après le tsunami en Indonésie en 2004.

"Pour beaucoup d'enfants, nous ne savons pas si leurs parents sont encore en vie. Il ne faut surtout pas procéder à la hâte maintenant, a déclaré la porte-parole du gouvernement Marie-Laurence Jocelyn Lasseque. (Ch.D.)