Plein écran
© afp

Desmond Tutu appelle le pape à rencontrer le dalaï lama

L'archevêque sud-africain Desmond Tutu a appelé lundi le pape François à revenir sur sa décision de ne pas rencontrer le dalaï lama à l'occasion de la visite à Rome du chef spirituel des Tibétains.

"Je suis profondément attristé et bouleversé que le Saint-Père, le pape François, cède à ces pressions et refuse de rencontrer le dalaï lama", a déclaré le prélat anglican. Le dalaï lama est arrivé vendredi à Rome pour un sommet des prix Nobel de la paix. La veille, le Vatican avait annoncé qu'il ne serait pas reçu par le pape François.

Le sommet des prix Nobel de la paix devait initialement se tenir en Afrique du Sud en octobre. Il avait été déplacé en Italie après le refus de Pretoria d'accorder un visa au dalaï lama, afin de préserver ses relations avec Pékin, notamment en matière économique. Desmond Tutu s'est dit conscient du "dilemme dans lequel se trouvent tant de personnes quant à leurs relations à Sa Sainteté et à la République populaire de Chine".

Mais le dalaï lama, selon l'archevêque, est "un saint homme qui parle de paix, de co-existence et de compassion". Les efforts de rapprochement du Saint-Siège avec la Chine, l'extrême susceptibilité de Pékin sur ce sujet et le risque de rétorsions pour les libertés des catholiques en Chine expliquent la décision du Vatican de ne pas recevoir le dalaï lama, selon les observateurs.

Desmond Tutu, prix Nobel de la paix pour son engagement contre l'apartheid et conscience morale de l'Afrique du Sud, a souvent critiqué le fait que le dalaï lama soit traité en indésirable en Afrique du Sud. L'archevêque devait se rendre au sommet des prix Nobel de la paix, mais il a annulé la semaine dernière tous ses voyages jusqu'à la fin de l'année afin de suivre un nouveau traitement contre son cancer de la prostate.

  1. Reprise des traitements de Vincent Lambert: “Du sadisme pur”
    Mise à jour

    Les parents de Vincent Lambert obtiennent la reprise des soins en appel: “Du sadisme pur”

    La cour d’appel de Paris a ordonné lundi soir le rétablissement des traitements visant à le maintenir en vie, interrompus depuis lundi matin, jusqu’à ce qu’un comité de l’ONU se prononce sur le fond de son dossier. Les avocats des parents du Français Vincent Lambert sont attendus mardi matin au centre hospitalier de Reims pour vérifier la reprise, au moins provisoire, des soins.