Plein écran
Romelu Lukaku/Kevin De Bruyne: le ticket gagnant pour les Diables Rouges. © reuters

DIABLES: C'EST LA CLASSE AMÉRICAINE

Après 28 ans d'attente, les Diables Rouges retrouvent un quart de finale d'une coupe du Monde (2-1, après prolongations). S'il a fallu attendre les prolongations pour prendre la mesure des USA bien courageux, les hommes de Marc Wilmots ont réussi leur prestation la plus aboutie collectivement du Mondial. Auteur d'un but et d'une passe décisive chacun, Kevin De Bruyne et Romelu Lukaku ont brillé dans cette rencontre. Au prochain tour, la Belgique s'offre une affiche de rêve contre l'Argentine de Lionel Messi (samedi 18 heures, Brasilia). Oui, il est permis de rêver !

Plein écran
Tim Howard, un poison pour les Diables Rouges. © getty
Plein écran
92e: De Bruyne profite d'une belle action de Lukaku pour (enfin) faire la différence. © belga
Plein écran
114e: Thibaut Courtois sort le grand jeu face à Clint Dempsey. © epa
Plein écran
Marc Wilmots a ce don pur sentir les choses. © photo_news
Plein écran
Bien en jambes, Eden Hazard n'a pas fait la différence contre les USA. © afp

Revivre le direct commenté

Les plus belles photos

1 Une génération en or pour un sélectionneur en or
"Quand il faut faire un changement, je le sens dans mon ventre". A la question de savoir si Marc Wilmots a la baraka, la réponse est oui ! Plus que jamais dans ce Mondial, les Diables Rouges ont entièrement mérité cette qualification pour les quarts de finale du Mondial. Et une nouvelle fois, la solution est venue du banc de touche. Il n'a fallu que quelques secondes à Romelu Lukaku pour perforer la défense américaine avant de céder intelligemment le cuir à Kevin De Bruyne. La suite, vous la connaissez... Les deux hommes, attirés sportivement l'un vers l'autre, se sont retrouvés pour boucler la boucle. Bref, si la Belgique a retrouvé une place sur la carte mondial du football, il faudra tirer un grand coup de chapeau à Marc Wilmots.

2 Thibaut Courtois, le porte-bonheur
Immense avec l'Atletico Madrid en Liga depuis 2011, Thibaut Courtois est aussi devenu le porte-bonheur des Diables Rouges. Décisif, rassurant et imperturbable (les trois qualificatifs qui lui collent le mieux à la peau), l'ancien dernier rempart du RC Genk affiche 21 sélections. Combien de défaites? Aucune ! Avoir Thibaut Courtois avec soi (15 victoires/6 nuls), c'est partir avec une longueur d'avance, une vraie garantie. Et pour réussir un bon Mondial, il faut inévitablement un "mur", même s'il a encaissé un but de plein champ ce soir (le premier de la coupe du Monde pour la Belgique). Personne n'oubliera son intervention décisive à la 114e minute devant Clint Dempsey. Les hommes de Marc Wilmots doivent en profiter et Lionel Messi et sa bande peuvent commencer à trembler. Question: la Belgique possède-t-elle actuellement le meilleur gardien du monde?

3 Un sérieux problème de finition
Collectivement, les Diables Rouges ont rendu une copie quasi parfaite. Seule ombre au tableau: le manque de concrétisation. Maladroits en zone de conclusion, les hommes de Marc Wilmots ont fait la connaissance de Tim Howard, en état de grâce ce soir (38 tirs, 27 cadrés). On ne pouvait pas ne parler de la prestation titanesque du du gardien américiain. La Belgique a aussi fini la rencontre sur les rotules. Il était temps que ça se termine. Mais cette fois, la Belgique a convaincu, histoire de faire taire ses détracteurs. Il n'y a pas eu de retard à l'allumage et l'énorme potentiel des Kompany, Hazard, De Bruyne et autres Lukaku s'est confirmé sur la pelouse de Salvador. On ne pourra plus parler de prestation "poussive", "sans génie" et d'une équipe "froidement réaliste". En un mot, merci les Diables !

Plein écran
© photo_news
Plein écran
© epa
Plein écran
© afp
Plein écran
© afp
Plein écran
© reuters
Plein écran
© getty