Plein écran
© getty

Elle reçoit 10.000 dollars pour avoir lu son contrat d'assurance jusqu'au bout

Rares sont ceux qui prennent le temps de lire intégralement ces contrats fastidieux. Mais l'effort en vaut parfois la peine. La preuve...

L'histoire insolite émane des Etats-Unis, de Thomaston, dans l'État de Géorgie. Donelan Andrews souscrit une assurance en ligne auprès de la société Tin Leg, une filiale de SquareMouth. Consciencieuse, l'enseignante lit alors jusqu'au bout les conditions générales de son contrat voyage. À la fin, au bas de la septième et dernière page, elle découvre à sa grande surprise qu'elle vient de gagner un lot de... 10.000 dollars, relate le Washington Post

Morale de l'histoire
La dernière phrase du document était pour le moins inabituelle: "Si vous avez lu jusqu'ici, vous êtes l'un des très rares clients de Tin Leg à étudier toute la police d'assurance", précisait le contrat, invitant ensuite le client à contacter la compagnie pour remporter le gros lot. L'idée de ce prix original revient à la société-mère qui voulait tout simplement insister "sur l'importance de lire son contrat d'assurance du début à la fin". 

Cliente consciencieuse
"Je lis toujours les petits caractères. Je sais que ça semble un peu bizarre, mais j'ai appris à lire les contrats pour ne pas me faire avoir", a confié l'heureuse gagnante qui a prévu d'utiliser l'argent de son prix pour s'offrir un voyage avec son mari en Ecosse.

  1. Ces communes bruxelloises où le marché immobilier explose

    Ces communes bruxelloi­ses où le marché immobilier explose

    À Bruxelles, la moitié des biens immobiliers ont été vendus à un prix supérieur à 410.000 euros en 2019. C'est le prix médian le plus élevé en Belgique. Comme ailleurs dans le pays, l'immobilier se maintient ou augmente légèrement (+3,8% sur la région sans tenir compte de l'inflation). Dans certaines commune de la capitale par contre, le marché explose. A Saint-Gilles, Jette, Schaerbeek et Ixelles, le prix médian a augmenté de 10 à 16% l'an dernier.
  2. Colruyt limite les bons de réduction: “7.000 coupons à la caisse, ça n’est plus possible”
    Play

    Colruyt limite les bons de réduction: “7.000 coupons à la caisse, ça n’est plus possible”

    Un caddie rempli de sodas pour quelques euros? Le stock annuel de produits d’entretien en échange de quelques pièces? Colruyt est la première chaîne de grands magasins à mettre un terme à l’extreme couponing, un phénomène qui consiste à accumuler des promotions grâce à une pile de bons de réduction. Des règles plus strictes seront appliquées dans tous les magasins du groupe Colruyt à partir du 2 mars. “Il ne sera plus possible de faire passer 7.000 coupons à la caisse.”