Plein écran
© Facebook

Elle simule un cancer pour financer un voyage en Europe

Une jeune Australienne de 24 ans n'a pas hésité à simuler un cancer en phase terminale pour escroquer son entourage...

Hanna Dickenson avait confié à ses parents qu'elle souffrait d'une tumeur cancéreuse et qu'il ne lui restait plus que quelques semaines à vivre si elle ne suivait pas immédiatement un traitement de la dernière chance en Europe. Avec leur aide, elle a ainsi réussi à récolter 25.000 euros, principalement issus de dons de l'entourage de la famille, mais aussi d'anonymes émus de son sort. 

Les parents sous le choc
Le père a raconté cette improbable mésaventure au site d'info australien News.com: "Nous étions en train de dîner et mon épouse me dit qu'Hannah n'a plus que six semaines à vivre, qu'elle est en soins palliatifs et a désespérément besoin de 40.000 dollars (australiens)". 

Elle passait du bon temps
Quand ils se sont rendu compte de la supercherie, le choc a été total. La jeune fille menait en réalité un train de vie fastueux à l'étranger, passait du bon temps en Europe ou en Thaïlande et partageait même ses soirées arrosées sur Facebook. De quoi attiser la curiosité de ses parents qui n'ont finalement pas hésité à la dénoncer auprès de la police. 

Trois mois de prison ferme
Hanna Dickenson a finalement été condamnée à trois mois de prison ferme et à une amende de 42.000 dollars australiens (soit 26.400 €) par un tribunal de Melbourne. Le juge David Starvaggi a notamment insisté sur l'indignité de la fraude: "Hannah Dickenson a porté atteinte au coeur même de la nature humaine."

  1. Indemnités de sortie faramineuses de Nethys: les informations transmises au juge d'instruction
    Mise à jour

    Indemnités de sortie faramineu­ses de Nethys: le juge d'instruc­ti­on averti

    Le ministre wallon des Pouvoirs locaux, Pierre-Yves Dermagne (PS), a reçu, mercredi soir, les informations relatives aux indemnités octroyées aux anciens membres du comité de direction de Nethys, Stéphane Moreau, Pol Heyse et Bénédicte Bayer. Elles ont été transmises dans la foulée au juge d'instruction afin d'être versées au dossier de la procédure judiciaire en cours. Le ministre va proposer, demain au gouvernement wallon de se porter partie civile dans le dossier Enodia-Nethys, a-t-on appris mercredi soir. Selon le journal Le Soir, le total de ces indemnités atteindrait près de 19 millions d’euros, dont 12 millions rien que pour Stéphane Moreau.