Plein écran
© Frédéric D'Hulst

En 20 ans, il a parcouru 45 pays: voici ses trucs et astuces

InterviewIl s'appelle Frédéric D'Hulst et est passionné de voyages. Du haut de ses 39 ans, ce jeune papa a déjà parcouru 45 pays et ne compte pas s'arrêter là. Afin de partager son expérience, il a décidé de créer son propre site sur lequel il vous donne ses avis, astuces, anecdotes sur tous les lieux qu'il a déjà visités. Rencontre avec ce passionné du globe.

Citation

La Polynésie Francaise est, pour moi, la vision du paradis

Frédéric D'Hulst

Racontez-nous votre parcours. Comment vous a-t-il pris l'envie de voyager ?
J'ai commencé à voyager lorsque j'avais 18 ans. J'étais parti avec ami aux Etats-Unis pour y voir le Grand Canyon. Ça a été mon premier vrai coup de cœur, la chose la plus impressionnante que j'ai vue en dehors de l'Europe. Cinq ans plus tard, j'ai rencontré ma femme et on a commencé à voyager ensemble. En 2011, notre fille est née mais on ne voulait pas, pour autant, arrêter de voyager. Lorsqu'elle a eu un an, on est parti à Hawaï. Puis à ses un an et demi, on a décidé de prendre une année sabbatique pour partir faire le tour de l'Australie pendant 9 mois en camping car. Quand on est revenu, on a décidé de continuer nos différentes destinations. On part donc toujours deux fois par an, durant nos congés. Et en général, on reste sur place deux ou trois semaines.

En 20 ans, vous avez déjà visité 45 pays. Quel est celui qui vous a le plus marqué et pourquoi ?
La Polynésie Francaise, sans aucun doute. On logeait chez l'habitant. Pour moi, c'était vraiment la vision du paradis, la perfection. Et puis, il n'y avait pas énormement de touristes. Nous avions l'impression d'avoir toute l'île pour nous. On a vraiment vu la nature dans toute sa splendeur. D'ailleurs l'année prochaine, nous comptons y retourner mais avec notre fille cette fois.

Plein écran
Polynésie Française © Frédéric D'Hulst
Citation

Nous essayons d'intéres­ser notre fille à beaucoup de choses, de lui inculquer une culture générale.

Frédéric D'Hulst

Quels pays comptez-vous encore visiter?
On aimerait faire la Jordanie, l'Inde et le Transsibérien. Mais on est conscient qu'on ne saura pas faire tous les pays parce qu'il n'y a pas assez d'une vie pour faire le tour du monde. Le Pérou et le Kenya nous attirent pas mal aussi mais on les garde pour quand notre fille sera plus grande afin qu'elle en garde des souvenirs.

Justement, est-ce facile de faire de si grands voyages avec un enfant qui n'a que huit ans aujourd'hui?
Au début, on avait un peu peur. Mais finalement, tout s'est toujours très bien passé. On a continué à voyager comme avant, on faisait pas mal de kilomètres en voiture ce qui lui permettait alors de faire sa sieste. Je pense que comme elle est habituée depuis toute petite, elle a très bien réussi à s'y adapter.

Mais ne pensez-vous pas qu'elle est encore un peu trop jeune pour se rendre compte des merveilles que vous voyez quand vous voyagez?
Non, je pense, au contraire, qu'elle y prend de plus en plus goût. Elle en parle de plus en plus autour d'elle, à ses copines,... Et puis, nous essayons de l'intéresser à beaucoup de choses, de lui inculquer une culture générale. Elle a d'ailleurs adoré la Nouvelle-Calédonie. C'est là qu'elle aimerait vivre. Après, évidemment qu'elle ne se souvient pas de ses premiers voyages parce que c'était encore un bébé mais on lui montre régulièrement des photos.

Plein écran
© Frédéric D'Hulst
Citation

Planifier notre prochaine destinati­on nous permet de tenir sur l'année avec la grisaille de l'hiver.

Frédéric D'Hulst

Comment financez-vous tous vos projets?
On essaye au maximum d'optimiser notre budget parce que voyager, ça peut coûter cher. On prend donc des hôtels pas trop chers, des voitures plus petites, on ne va pas tous les jours au resto,... Et puis le reste de l'année, on fait évidemment un peu plus attention. Mais on ne travaille jamais dans les pays où l'on va tout simplement parce que ce sont des vacances et qu'on travaille justement tout le reste de l'année pour pouvoir en profiter.

Le voyage fait rêver. Mais y a-t-il un revers à la médaille?
Non, pas pour nous en tout cas. Voyager nous passionne vraiment. Au fil du temps, c'est devenu une priorité. Pour les financer, on fait bien évidemment des choix de vie, comme je vous le disais. Et puis quand un voyage est fini, on organise le suivant. Ça nous permet de tenir sur l'année avec la grisaille de l'hiver. 

Comptez-vous un jour vous poser dans un pays ? Si oui, lequel ?
Nous avions pensé d'emménager en Australie. Mais avec nos familles ici et notre fille en bas âge, on a rapidement abandonné le projet. Aujourd'hui, j'ai 39 ans, ma femme 35. Au plus on attend, au plus il sera difficile de changer de vie. Mais on ne sait jamais. En tout cas, on aimerait retourner en Australie, c'est un pays qui nous a énormément marqués.

Plein écran
Uluru © Frédéric D'Hulst

Vous avez également créé votre site pour partager vos bons plans.   Comment vous est venue cette idée ?  
Cela faisait un certain temps qu'on me disait de le faire. Mais j'attendais d'avoir assez de matières pour faire quelque chose de conséquent. Et puis, quand j'organisais mes voyages, j'ai très vite remarqué que je n'avais pas un site favori qui reprenait vraiment toutes les informations dont j'avais besoin. J'ai donc créé ce site comme celui que j'aurais aimé trouver lors de mes préparations. J'y propose des itinéraires que nous avons faits ainsi que les plus belles photos que nous avons prises durant nos voyages. Il y a également un formulaire de contact que les gens peuvent utiliser s'ils ont des questions. Je leur répondrai avec grand plaisir. Bien évidemment, le site sera mis à jour au fur et à mesure de nos vacances. Je suis également en train de penser à de nouvelles catégories comme par exemple: "comment voyager à prix réduit", "comment voyager avec un enfant",...

Plus d'informations sur: http://www.quevoirdanslemonde.com/