Plein écran
© photo_news

Fellaini, stop ou encore avec les Diables? Ce qu'en pense Roberto Martinez

Marouane Fellaini portera-t-il encore le maillot des Diables sur ses épaules? Le doute habite l'ancien Mancunien depuis plusieurs mois et son départ vers la Chine rend son avenir en équipe nationale encore plus incertain. Invité de la Tribune sur la RTBF, Roberto Martinez a évoqué le cas de son milieu de terrain.

Plein écran
© reuters
Plein écran
© photo_news

Quel avenir international pour Marouane Fellaini? Personne ne connaît la réponse à cette question. Pas même le joueur de 31 ans qui semble toujours en pleine réflexion. Le dilemme n'est pas neuf. Fin 2017, dans une interview accordée au magazine flamand Humo, "Big Mo" avait fait part de son intention de faire ses adieux à l'équipe nationale au lendemain du Mondial en Russie.  

Toujours pas officiellement actée, sa retraite internationale demeure envisagée. Le 10 février dernier, dans une interview accordée à Téléfoot et à laquelle il ne peut répondre que par oui ou non, l'ancien Standarman confirme qu'il a songé à arrêter et assure qu'il espère rejouer avec les Diables.

"Besoin de savoir"
Pas suffisant pour ôter le doute sur son futur. Quelques jours plus tard, il partage son indécision au micro de Proximus 11. "On verra d'abord comment cela se passe en Chine (...) Je ne sais pas si je serai fit pour les matchs de l'équipe nationale. Si c'est pour revenir et m'asseoir sur le banc. En plus, c'est loin (...) Je vais prendre le temps et réfléchir à si je continue ou pas. Si le sélectionneur a besoin de moi, il n'a qu'à m'appeler et on verra. Je discuterai avec lui. Je ne l'ai pas encore eu en ligne."

Roberto Martinez, lui, semble attendre une réponse et toujours compter sur Fellaini. "J'ai besoin de savoir comment Marouane se sent (...) C'est lui qui doit pouvoir dire s'il a toujours la tête et la force de continuer à apporter ce qu'il a apporté pendant des années aux Diables Rouges (...) Je pense que jouer en Chine, c'est un avantage pour évoluer en équipe nationale (...) Parce que le championnat se passe à un moment différent de l'année. Je ne pense pas qu'une trêve internationale affecte un joueur du championnat chinois ou américain comme c'est le cas en Europe", a commenté le sélectionneur au micro de la RTBF.