Plein écran
© belga

Francken accuse MSF de faire "encore plus de morts" en Méditerranée

UpdateTheo Francken n'est jamais avare en tweets osés, et ce même sur des sujets particulièrement sensibles. Cette fois, le secrétaire d'Etat à l'Asile et la Migration s'en prend directement à Médecins Sans Frontières, accusant l'organisation d'encourager les passeurs.

Au coeur de la querelle entre Theo Francken et le porte-parole flamand de Médecins Sans Frontières, le navire Aquarius grâce auquel l'organisation sauve des migrants à la dérive en Méditerrannée.

Le porte-parole de MSF Christof Godderis a expliqué à la chaîne flamande VTM et aussi à d'autres internautes que le bateau fait là le travail de recherche et de secours "que l'Europe ne fait pas". "Si des gens meurent en mer, c'est notre devoir de les aider".

"Insensé!"
Alors qu'un twitto interpellait Theo Francken hier, lui demandant s'il collaborait à l'opération de sauvetage d'Aquarius, le secrétaire d'Etat a répondu un "non" cinglant. Une absence de collaboration confirmée par Médecins Sans Frontières, non sans un reproche acerbe: "L'Union Européenne préfère laisser les gens se noyer".

C'en était trop pour la loquacité du nationaliste flamand, qui a immédiatement rué dans les brancards: "N'importe quoi. On ne veut pas de noyades. Plus que jamais, nous réinstallons les réfugiés. Vous, vous encouragez le trafic d'être humains". Mais impossible pour Francken d'en rester là: peu après, il a même conseillé à MSF de quitter les eaux méditerranéennes, avançant que leurs opérations de sauvetage font selon lui en réalité "indirectement plus de morts encore".

Des bateaux de sauvetage qui attirent les migrants?
L'organisation, visiblement choquée, a rétorqué que si les opérations ont commencé, c'est précisément parce qu'il y a trop de migrants qui périssent en mer. "Vous confondez cause et conséquences", a ainsi lâché MSF au secrétaire d'Etat. Ce dernier a à nouveau répondu, clotûrant la conversation en disant que "de tels sauvetages le long des côtes provoquent un effet d'aspiration supplémentaire" avec pour conséquence plus de pertes humaines. Et de donner l'exemple des côtes grecques où la situation est selon lui désormais parfaitement gérée, sans décès.

Médecins Sans Frontières a ensuite rédigé un tweet en s'adressant au Premier ministre Charles Michel. "Nous regrettons qu'un membre du gouvernement belge nous attaque parce que nous avons sauvé des milliers de vies humaines."

  1. Perpétuité pour l'assassin d'une jeune touriste belge au Canada

    Perpétuité pour l'assassin d'une jeune touriste belge au Canada

    Sean McKenzie, un Canadien de 27 ans, a été condamné mardi à la prison à vie pour le viol et l'assassinat d’Amélie Sakkalis, une touriste belge de 28 ans, sauvagement tuée à l'été 2018 en Colombie britannique, rapporte le Vancouver Sun. L'homme, qui a reconnu les faits, est libérable à partir de 2042 mais restera vraisemblablement plus longtemps derrière les barreaux, celui-ci n'ayant jamais expliqué son geste.