Fritzl accepte la détention à vie sans broncher