Plein écran
© ap

"Girl" en lice aux Golden Globes, Lady Gaga aussi

UpdateLes nominations des Golden Globes sont tombées. Parmi les films en lice, il y a "Girl", film belge hyper touchant. Pour le reste, "Vice", film biographique consacré à l'ascension politique de l'ancien vice-président américain Dick Cheney, a récolté jeudi le plus grand nombre de nominations pour les Golden Globes, qui inaugurent la saison des prix à Hollywood et ouvrent souvent la voie aux Oscars.

Sélectionné à six reprises, le film d'Adam McKay avec Christian Bale dans le rôle de Dick Cheney devance de peu "A Star Is Born", drame romantique qui décroche cinq nominations.

Remake d'un film de 1937, "A Star Is Born" marque les débuts derrière la caméra de Bradley Cooper ("Very Bad Trip", "American Sniper"), qui joue aussi le rôle d'un chanteur de country alcoolique dont la carrière est sur le déclin. Il rencontre et tombe amoureux d'une chanteuse interprétée par la popstar Lady Gaga, qui a très favorablement surpris critiques et spectateurs dans ce rôle.

Cinq nominations pour "La Favorite" et "Green Book"
A égalité avec cinq citations, les Golden Globes ont retenu "La Favorite" et son trio d'actrices en vogue (Olivia Colman en Reine Anne, Rachel Weisz et Emma Stone qui se disputent ses faveurs) et "Green Book", qui met aux prises Mahershala Ali (Oscar du meilleur second rôle dans "Moonlight") et Viggo Mortensen.

Plein écran
© reuters

Cette comédie originale conte l'histoire d'un pianiste classique noir qui décide de louer les services d'un gros bras d'origine italienne pour lui servir de chauffeur lors d'une tournée dans le Sud des Etats-Unis, au coeur des années 1960.

"BlacKkKlansman", film de Spike Lee inspiré par l'histoire réelle d'un policier noir ayant infiltré le Ku Klux Klan, et le très attendu "Retour de Mary Poppins" avec Emily Blunt dans le rôle-titre, complètent le podium pour cette 76e édition des Golden Globes, avec quatre nominations chacun.

Lady Gaga face à des actrices de poids 
Dans la catégorie des meilleurs films dramatiques, "A Star Is Born" affrontera "BlacKkKlansman" mais aussi le super-héros "Black Panther" et "Si Beale Street pouvait parler". Cette nouvelle oeuvre de Barry Jenkins, réalisateur de "Moonlight" qui a reçu l'Oscar du meilleur film en 2017, raconte l'histoire d'un jeune couple noir dans le Harlem des années 1970 et des obstacles que son amour doit traverser, sur fond de racisme et d'erreur judiciaire.

Plein écran
© ap

"Bohemian Rhapsody" qui redonne vie au leader du groupe Queen, Freddie Mercury, est également en lice.

Côté "meilleure actrice", la débutante Lady Gaga trouvera sur son chemin des actrices confirmées, comme Glenn Close ("The Wife"), Nicole Kidman ("Destroyer") et Rosamund Pike, qui pourrait bien remporter le titre avec "A Private War", où elle incarne Marie Colvin, la célèbre reporter de guerre, tuée en Syrie en 2012.

Bradley Cooper face à Rami Malek
Bradley Cooper, qui réalise et joue dans "A Star Is Born", affrontera quant à lui Willem Dafoe ("At Eternity's Gate), John David Washington ("BlacKkKlansman") et surtout Rami Malek et son étonnante performance en Freddie Mercury. Bradley Cooper est aussi nominé dans la catégorie des meilleurs réalisateurs, avec Spike Lee ("Blackkklansman"), Adam McKay ("Vice") et Peter Farrelly ("Green Book").

La compétition s'annonce également rude dans la catégorie "comédie" entre le film à succès "Crazy Rich Asians", "La Favorite", "Green Book", "Le Retour de Mary Poppins" et "Vice". A noter la présence dans les nominés de Charlize Theron pour "Tully" et de Robert Redford pour "The Old Man & The Gun".

Le Mexicain Alfonso Cuaron, oscarisé pour "Gravity" en 2014, est nommé comme "meilleur réalisateur" et son film "Roma" est également retenu dans la catégorie "langue étrangère", aux côtés de "Capharnaüm" (Liban) et de "Girl" (Belgique) notamment.

Côté films d'animation, "Les Indestructibles 2", "L'île aux chiens", "Mirai", "Ralph 2.0" et "Spider-Man: New Generation" sont sélectionnés.Les Globes, qui seront remis le 6 janvier, font partie des prix les plus convoités du cinéma américain. Ils constituent un indicateur des films ayant de bonnes chances pour les Oscars, fin février.

  1. Bart De Wever assume les “razzias” à Anvers et se dit “fier” du travail mené avec Theo Francken

    Bart De Wever assume les “razzias” à Anvers et se dit “fier” du travail mené avec Theo Francken

    Le président de la N-VA et bourgmestre d'Anvers Bart De Wever n'a pas nié mardi sa collaboration avec le secrétaire d'État à l'Asile et la Migration de l'époque, Theo Francken (N-VA), pour des "razzias" policières à Anvers visant certaines nationalités en fonction du nombre de places disponibles en centre fermé et de la destination des vols de rapatriement qu'il qualifie d'"Air Francken".
  2. Jean-Luc Crucke annonce un front wallon contre  le monopole de Skeyes: “Trop is te veel!”
    Play
    Mise à jour

    Jean-Luc Crucke annonce un front wallon contre le monopole de Skeyes: “Trop is te veel!”

    "Trop is te veel", a déclaré mardi à Silly le ministre wallon en charge des Aéroports, Jean-Luc Crucke. "Skeyes n'est plus un partenaire en terme de fiabilité", a ajouté le ministre, qui a annoncé la création d'un front wallon "dur et déterminé" des aéroports et de la Sowaer (Société wallonne des aéroports) contre le gestionnaire du trafic aérien. De son côté, Brussels Airport demande une astreinte de 50.000 euros par vol touché, a-t-on appris.
  3. Ils refusent de travailler le dimanche: Cora les licencie pour “faute grave”
    Play

    Ils refusent de travailler le dimanche: Cora les licencie pour “faute grave”

    Le personnel d’un hypermarché Cora de Saint-Malo (Saint-Jouan-des-Guérets) est sous le choc. Les deux employés concernés carrément “dégoûtés”. Christelle Lorant travaillait en effet pour l’enseigne depuis 18 ans. Elle ne pensait pas que son refus de prester six dimanches matins par an entraînerait son licenciement immédiat. Et pour “faute grave”, de surcroît, c’est-à-dire sans préavis et sans la moindre indemnité de départ.