Plein écran
© photo_news

Hamdi Harbaoui a peut-être dit adieu au trophée de meilleur buteur

Le parquet de l'Union belge de football (URBSFA) a décidé lundi de poursuivre l'attaquant de Zulte Waregem Hamdi Harbaoui, exclu samedi dans le derby contre Courtrai après avoir donné un coup de coude à un adversaire.

La large défaite (0-5) enregistrée par le 'Essevee' contre Courtrai peut s'expliquer par l'exclusion de son attaquant Harbaoui après dix minutes de jeu. En effet, le Tunisien a assené un coup de coude au défenseur des 'Kerels' Hines-Ike. Le cuir n'étant pas aux alentours des deux joueurs, le VAR a dû intervenir pour permettre à l'arbitre de la rencontre Alexandre Boucaut de brandir un carton rouge à l'encontre d'Harbaoui.

Le parquet de l'URBSFA n'a pas proposé de transaction à l'amiable au joueur du SVZW, qui devra donc se présenter mardi devant la Commission des Litiges. En principe, une éventuelle suspension ne devrait prendre effet que mercredi et permettrait donc à Harbaoui, à la lutte pour un second titre de meilleur buteur de rang, d'affronter Waasland-Beveren mardi soir (20h30) dans le groupe B des playoffs II.





  1. Les Belges ont franchi la frontière et la règle sans hésiter: direction les terrasses des Pays-Bas
    Play

    Les Belges ont franchi la frontière et la règle sans hésiter: direction les terrasses des Pays-Bas

    Beaucoup de Belges ont franchi la frontière avec les Pays-Bas lundi pour faire des achats ou aller dans un café ou un restaurant. Les établissements horeca ont pu rouvrir ce 1er juin. "Il y avait du monde mais la distance a été garantie", a souligné le bourgmestre de Hulst (Zélande), Jan-Frans Mulder. Sur HLN, on lit de nombreux témoignages de Belges qui ont fait fi des règles: “Je ne sais pas si c’est autorisé, mais c’est un plaisir”, ont commenté les contrevenants.
  2. Depuis des années, il reçoit des pizzas qu’il n’a jamais commandées: “Je tremble dès que j’entends une mobylette”

    Depuis des années, il reçoit des pizzas qu’il n’a jamais commandées: “Je tremble dès que j’entends une mobylette”

    Jean Van Landeghem, un sexagénaire de Turnhout, a la phobie des pizzas. Voilà neuf ans que des livreurs se présentent régulièrement à sa porte. Une fois avec cinq pizzas, parfois huit. “À n’importe quelle heure du jour. Un jour, ils sont même venus me livrer 14 pizzas en une seule fois”, explique-t-il dans Het Laatste Nieuws. Le problème? Il n’a jamais commandé de pizza de sa vie.