Plein écran
© photo_news

Herman Van Rompuy a une "panic room" chez lui

Plein écran
© photo_news

Le plus grand secret entoure généralement les dispositifs de sécurité mis en place aux domiciles de ceux qui nous gouvernent. L'épouse d'Herman Van Rompuy a cependant bien voulu dévoiler à Sudpresse les systèmes qui protègent le président du Conseil européen à son domicile de Rhode-Saint-Genèse.

Geertrui Windels explique que toutes les fenêtres de la maison sont munies d'un système protégeant des explosions de grenade. "Tout est fait pour que les débris de verre tombent à maximum cinquante centimètres. Pas plus loin", précise-t-elle.

Plus étonnant, elle révèle également qu'une "panic room"a été construite à l'intérieur de la maison, à savoir une pièce isolée et blindée dans laquelle vous êtes totalement inaccessible en cas d'intrusion. L'entrée est masquée et un moyen de communication y est en général installé afin de prévenir la police si vous êtes attaqué.

Mme Van Rompuy ne semble apparemment pas très ravie de tous
les travaux que l'installation de cette chambre forte a nécessité. "Tout ça est très ennuyeux", glisse-t-elle ainsi à nos confrères de Sudpresse. "Mais comme c'est maintenant imposé par les directives européennes..." (mdv)

Plein écran
© photo_news