Plein écran
Illustration. © ap

Heurts entre des colons et des policiers israéliens en Cisjordanie

Cinq policiers et un civil ont été blessés lors d'affrontements jeudi entre forces de l'ordre et colons sur le site d'une ancienne colonie évacuée en Cisjordanie occupée, a annoncé la police israélienne.

"Les forces de l'ordre ont entamé jeudi matin l'évacuation des occupants de deux bâtiments installés illégalement à Amona", a indiqué la police dans un communiqué.

Le gouvernement israélien avait autorisé en mars 2017 la construction d'une nouvelle colonie en Cisjordanie pour reloger les habitants juifs d'Amona, une colonie construite sans autorisations des autorités et évacuée en février 2017.

Malgré l'accord conclu entre la direction des colons et les autorités israéliennes pour la construction d'une nouvelle colonie à la place d'Amona, des militants tentent de se réinstaller sur ce terrain.

Cinq policiers et un civil ont été blessés par des jets de pierres et deux personnes ont été arrêtées, selon le communiqué. "Des dizaines de jeunes ont usé de violences envers les forces de police qui ont utilisé des moyens de dispersion de manifestants", précise le communiqué.

L'armée doit retirer les deux préfabriqués installés sur place quand la police aura évacué les civils qui manifestent pour éviter cette destruction, selon la police.

Les colonies, c'est-à-dire les implantations civiles israéliennes dans les Territoires palestiniens occupés, sont illégales au regard du droit international. Une grande partie de la communauté internationale les considère comme un obstacle majeur à la paix entre Israéliens et Palestiniens.

  1. L’ex-Miss Belgique suspectée dans une affaire de drogue évoque son arrestation: “Comme dans les films”
    Mise à jour

    L’ex-Miss Belgique suspectée dans une affaire de drogue évoque son arrestati­on: “Comme dans les films”

    Tanja Dexters (42 ans) et son compagnon ont été interpellés mardi puis interrogés dans le cadre d’une enquête portant sur un trafic de drogue. Ce n’est pas la première fois que le nom de l’ancienne Miss Belgique, couronnée en 1998, apparaît dans la rubrique faits divers. Elle avait notamment créé la polémique en 2016 après avoir profané une tombe à Lebbeke. En mars dernier, c’est un accident de la route avec délit de fuite qui avait fait parler d’elle.