Plein écran
© reuters

Hollande et Merkel haussent le ton face à la Russie

La chancelière allemande Angela Merkel et le président français François Hollande ont jugé samedi "illégaux" les référendums en préparation dans l'est de l'Ukraine, dans une déclaration conjointe diffusée à Stralsund, au nord de l'Allemagne, lors d'une réunion informelle. "Les référendums planifiés dans plusieurs villes à l'est de l'Ukraine sont illégaux", affirment-ils dans leur texte commun.

La chancelière allemande et le président français ont par ailleurs menacé la Russie de "conséquences" en cas de non tenue des élections présidentielles prévues en Ukraine le 25 mai. "Un échec à la tenue des élections présidentielles internationalement reconnues déstabiliserait encore plus le pays. La France et l'Allemagne estiment que dans ce cas les conséquences appropriées devraient être tirées, comme envisagé par le Conseil européen du 6 mars", est-il écrit dans ce texte franco-allemand diffusé à Stralsund (nord) à la fin d'une rencontre informelle entre les deux dirigeants.

Angela Merkel et François Hollande ont aussi demandé samedi à Moscou une réduction "visible" des troupes russes à la frontière ukrainienne.

"Les forces russes stationnées à proximité de la frontière ukrainienne doivent réduire de manière visible leur posture d'alerte", ont estimé les deux dirigeants.