Ils refusent de payer le loyer, le propriétaire leur retire portes et fenêtres

VideoPour protester contre l'état insalubre de leur maison, deux locataires ont décidé d'arrêter de payer le loyer mais la mesure radicale a envenimé le conflit...

Pascal et Nicole Vermeulen, 50 et 53 ans, sont en conflit depuis plusieurs années avec le propriétaire de leur pavillon situé à Lignières, dans l'Aube, près de Troyes. Mais depuis quelques semaines, le litige prend des proportions sans précédent, relate L'Est Éclair

En effet, bien que le logement ait été déclaré insalubre par la CAF (Caisse d'allocations familiales) en raison d'une fosse septique défectueuse, le propriétaire refuse d'intervenir: "On avait des excréments qui remontaient dans la douche et le propriétaire n'a jamais voulu faire de travaux", confie Nicole à RTL France

Le couple proteste alors mais rien n'y fait. Le propriétaire ne coopère pas, que du contraire. Un "flot de menaces" s'abat sur les malheureux locataires qui subissent des coupures d'électricité en représailles. Quand ces derniers décident, en dernier recours, de ne plus payer le loyer (500 euros/mois) le bailleur se venge dans la foulée en venant retirer les portes et les fenêtres de sa maison. 

Depuis le mois d'avril, les occupants vivent dans la peur, avec des draps aux fenêtres et une vulgaire planche en guise de porte d'entrée. Le tout dans une atmosphère nauséabonde. Ils ont décidé de porter plainte. La mairie de Lignières se déclare impuissante. Le propriétaire lui reste injoignable, selon BFMTV et RTL.

  1. Téléchargez notre nouvelle app et remportez un iPhone Xr

    Téléchar­gez notre nouvelle app et remportez un iPhone Xr

    Vous rêvez d’un meilleur smartphone grâce auquel vous pourrez surfer sur 7sur7.be dans les meilleures conditions? Ça tombe bien, nous avons un iPhone Xr à vous offrir! Pour participer dès aujourd’hui, rien de plus simple. Il vous suffit de télécharger notre nouvelle application mobile. Une fois qu’elle sera téléchargée, rendez-vous dans l’article concours et participez en deux temps trois mouvements en cliquant ici. Bonne chance!