Plein écran

Insécurité à Bruxelles: cette fois, la frappe sera pratique

Plein écran

La conférence des 19 bourgmestres bruxellois réunie mercredi matin à l'hôtel de Ville de Bruxelles, a décidé d'actualiser ses demandes en matière de police locale. Ils ont constitué huit groupes de travail consacrés chacun à un des domaines d'action fixés mardi soir au cours d'une réunion entre le premier ministre Yves Leterme et les autorités bruxelloises.
 
Selon l'actuel président de la conférence des bourgmestres, Didier Gosuin, les bourgmestres sont unanimes dans la volonté de ne pas minimiser les problèmes auxquels sont confrontés les policiers de la capitale.
 
Ils se sont également réjouis de l'intention affichée par le gouvernement fédéral d'éviter une "Xème réforme institutionnelle" du système et de procéder par une approche très pratique des problèmes.
 
Toutes formations politiques confondues, les maïeurs de la capitale partagent le point de vue selon lequel les problèmes de sécurité dans la capitale ne sont pas imputables à la police locale qui fait son travail avec les moyens mis à sa disposition.
 
Les bourgmestres ont décidé d'actualiser leur cahier de revendications adressé en 2007 au formateur du gouvernement fédéral Yves Leterme en demandant à huit groupes de travail de se pencher sur chacun des domaines d'action énumérés par Yves Leterme mardi soir.
 
En deuxième partie de matinée, six des bourgmestres bruxellois ont pris part à la réunion organisée à la police fédérale à laquelle participaient les ministres de l'Intérieur et de la Justice, et les représentants des polices fédérale et locales bruxelloises. (belga)