Plein écran
© reuters

Israël fera tout pour éviter un "mauvais accord" avec l'Iran

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a affirmé dimanche qu'Israël ferait son possible pour convaincre la communauté internationale d'empêcher un "mauvais accord" sur le nucléaire iranien avant la reprise des négociations avec Téhéran le 20 novembre.

"Nous ferons tout pour convaincre les puissances et leurs dirigeants d'éviter de conclure un mauvais accord avec l'Iran", a affirmé M. Netanyahu lors du conseil des ministres. "Mais il ne faut pas nous faire d'illusion, il y a une ferme volonté de parvenir à un accord", a ajouté le Premier ministre. "J'espère qu'il s'agira d'un bon accord qui permettra de réduire ou de démanteler totalement les capacités de l'Iran de se doter de l'arme nucléaire."

A l'issue d'une rencontre tendue vendredi à Tel-Aviv avec le secrétaire d'Etat américain John Kerry, M. Netanyahu avait déjà martelé que l'accord en discussion avec l'Iran, ennemi juré d'Israël, était "un très mauvais accord".

Trois jours d'intenses négociations entre l'Iran et six puissances mondiales à Genève se sont achevés dans la nuit de samedi à dimanche sans déboucher sur un accord sur le programme nucléaire iranien. Toutefois, le chef de la diplomatie britannique William Hague a assuré dimanche matin: un accord "est sur la table et peut être conclu".

Israël, considéré comme la seule puissance atomique de la région, et l'Occident accusent l'Iran de dissimuler un volet militaire derrière son programme civil, ce que Téhéran dément en revendiquant son droit au nucléaire civil. Israël a maintes fois menacé de mener une attaque préventive contre les sites nucléaires iraniens.