Plein écran
© photo_news

Israël veut construire 180 logements dans Jérusalem

Les autorités israéliennes ont approuvé un projet de construction de 180 logements pour des anciens membres de la police et de l'armée dans Jérusalem-Est annexée, a indiqué lundi l'association israélienne anti-colonisation La Paix Maintenant.

Ce nouveau bloc de colonisation est situé près du quartier palestinien de Sur Baher, dans le secteur à majorité arabe de la Ville sainte occupé et annexé par Israël depuis juin 1967, a précisé Hagit Ofran, spécialiste du dossier des colonies à La Paix Maintenant.

Le projet a été approuvé en juillet dernier et les terrains mis sur le marché pour développement par l'administration foncière israélienne (ILA) la semaine dernière, a ajouté Mme Ofran.

"Il peut donc être mis en oeuvre maintenant". Elle a précisé que le processus devrait prendre "quelques mois".

Les 180 nouveaux logements seront réservés à des membres de la police et de l'armée à la retraite. Les Palestiniens, qui ne font pas de service militaire, en seront donc exclus.

"L'intention de vendre seulement à des vétérans de l'armée et des forces de sécurité est l'une des pires choses", a déploré la porte-parole de La Paix Maintenant.

"Quand une zone résidentielle israélienne sera finalement construite entre deux quartiers palestiniens, les autorités (israéliennes) feront en sorte que les Palestiniens ne puissent pas en tirer bénéfice".

Le 23 octobre, le ministère israélien avait fait part de son intention de publier de nouveaux appels d'offres pour la construction de près de 700 logements dans des colonies à Jérusalem-Est et en Cisjordanie occupée, malgré les réprobations internationales.

  1. Enquête sur une gorgée de vin fatale: de la drogue insérée dans une bouteille encore fermée

    Enquête sur une gorgée de vin fatale: de la drogue insérée dans une bouteille encore fermée

    Le parquet d’Anvers mène une enquête après le décès suspect d'une femme de 41 ans à Puurs-Sint-Amands fin 2019. La quadragénaire a succombé après avoir bu une simple gorgée d'un verre de vin “RED Merlot Cabernet Sauvignon 2016" de la marque Black&Bianco. La bouteille aurait été manipulée et une dose mortelle de MDMA (amphétamines) aurait été ajoutée dans le liquide. Le parquet avertit tout détenteur d’une bouteille similaire d'un risque potentiel et indique qu’il convient de prévenir la police si le bouchon d'une de ces bouteilles semble avoir été manipulé.