Plein écran
Jean-Louis Denis avait été déjà arrêté à Molenbeek en juin 2012 pour avoir incité des jeunes à l'émeute (archive). © belga

Jean-Louis "Le Soumis" interpellé

VideoLa section anti-terrorisme de la police judiciaire fédérale a procédé à cinq arrestations et a mené sept perquisitions ce lundi matin dans plusieurs communes de l'arrondissement de Bruxelles ainsi qu'à Londerzeel, indique le parquet fédéral dans un communiqué. Jean-Louis Denis, ancien membre de Sharia4Belgium, fait partie des personnes interpellées; il est soupçonné d'avoir recruté des jeunes pour combattre en Syrie.

L'enquête concerne la problématique des jeunes Belges qui partent en Syrie pour y mener le jihad armé, précise le parquet. La police judiciaire fédérale de Bruxelles avait ouvert une enquête au mois d'avril dernier, à la suite de la disparition de deux mineurs d'âge inscrits dans la même école à Schaerbeek. Les deux garçons fréquentaient également l'association "le Resto du Tawhid", fondée par Jean-Louis Denis et qui distribue gratuitement des vivres dans le quartier de la gare du Nord.

L'enquête a rapidement révélé que l'homme jouait également "un rôle prépondérant" dans le recrutement d'un grand nombre de jeunes, dont plusieurs mineurs, qu'il encourageait à partir en Syrie afin d'y mener le jihad armé, ajoute le communiqué.

Âgé de 39 ans et converti à l'islam depuis plusieurs années, Jean-Louis Denis, que l'on surnomme "Le Soumis", faisait partie de la mouvance soi-disant dissoute de "Sharia4Belgium" et est soupçonné de profiter des "Restos du Tawhid" pour convertir et recruter de nouveaux aspirants.

En avril dernier, deux jeunes proches des "Restos de Tawhid" étaient partis en Syrie, poussant la commune de Schaerbeek a interdire toute activité de l'organisation. Connu pour ses positions radicales, Jean-Louis Denis a toujours réfuté avoir recruté des combattants pour participer à un conflit qu'il commente abondamment sur sa page Facebook. Or, selon le parquet, les jeunes se radicalisaient grâce à des prêches, des reportages vidéos ou la diffusion de documentaires appelant au jihad, "que ce soit sous le couvert des activités du Resto du Tawhid ou en dehors".

Des proches de Jean-Louis Denis seraient également impliqués dans l'aspect logistique des départs vers la Syrie. Des documents, des GSM et du matériel informatique ont d'ailleurs été saisis lors des perquisitions. Les cinq personnes arrêtées sont auditionnées et seront mises à la disposition du juge d'instruction le cas échéant.