Plein écran
© ap

Kim Jong-Un impose sa coupe de cheveux aux Nord-Coréens

Kim Jong-Un va imposer à tous les hommes sa coupe de cheveux. Le dictateur nord-coréen franchit un nouveau pas vers le contrôle absolu de son pays.

Plein écran
© epa
Plein écran
© belga
Plein écran
© epa
Plein écran
© afp

L'information est relayée par la BBC, qui cite le Korea Times. Kim Jong-Un a bien décidé d'imposer sa coupe de cheveux à tous les citoyens nord-coréens. La mesure, en vigueur depuis deux semaines dans la capitale Pyongyang, devrait être étendue à tout le pays.

Ce n'est curieusement pas une révolution, puisque les hommes étaient déjà obligés de choisir parmi 10 coupes, avec obligation d'aller chez le coiffeur toutes les deux semaines. Quant aux femmes, elles avaient le choix entre 18 coupes jugées traditionnelles.

"La coupe des brigands chinois"
Le gros problème pour Kim Jong-Un, c'est que son choix capillaire n'est vraiment pas populaire dans son pays. "Cette coupe est particulière. Elle n'ira pas à tout le monde puisque nous avons tous des visages différents", a confié une source au Korea Times. "Cela ressemble beaucoup trop à un contrebandier chinois. D'ailleurs, jusqu'au milieu des années 2000, nous l'appelions la 'coupe des brigands chinois'".

Selon les autorités nord-coréennes, une coupe trop longue "pomperait la matière cérébrale", empêchant de réfléchir à bon escient. Seules les personnes âgées pourront transgresser la règle, à condition de ne pas dépasser une longueur de 7cm. Par contre, aucune précision n'est donnée pour les chauves...

Fake ou pas fake?
Signalons tout de même, comme l'indique Slate, qu'il s'agit d'une info difficilement vérifiable. Vu le régime de répression du pays, les sources sont parfois aléatoires. Si la Corée du Nord est connue pour avoir une étrange préoccupation pour la coupe de cheveux de ses citoyens, elle ne semble pas en faire une fixation absolue. L'application de la loi n'a pas toujours été respectée, même si elle est recommandée.

Le site NK News, basé à Washington et spécialisé dans l'information nord-coréenne, rapporte que les visiteurs s'étant récemment déplacés dans le nord de la péninsule coréenne n'ont remarqué aucun changement notable du style capillaire.