Plein écran
Luc Hennart, le président du tribunal de première instance de Bruxelles a affirmé sa position contre le projet de construction de cette prison, lors d'une conférence de presse au palais de justice de Bruxelles. © belga

Koen Geens maintient son projet de prison à Haren

Le ministre de la Justice Koen Geens n'a pas l'intention d'abandonner le projet de la prison de 1.190 détenus à Haren, a indiqué sa porte-parole Sieghild Lacoere. Le président du tribunal de première instance de Bruxelles, Luc Hennart, avait déclaré jeudi qu'il n'organiserait pas d'audiences de son tribunal à la future prison de Haren. Le magistrat a affirmé sa position contre le projet de construction de cette prison.

"Nous sommes satisfaits que la ville de Bruxelles ait émis un avis favorable", explique-t-on au cabinet Geens, toujours dans l'attente des permis. "Nous allons étudier si les conditions posées sont faisables notamment la demande de compensation pour le terrain et l'immobilier".

Concernant la taille de la prison, le cabinet explique que la prison sera composée de plusieurs petites entités. "Le ministre est favorable à une réduction globale du nombre de détenus qui ont aussi le droit de vivre dans des conditions dignes", explique la porte-parole.

La procédure pour la construction de la prison est dans une phase cruciale. Le ministre-président bruxellois Rudy Vervoort et sa ministre de l'Environnement Céline Frémault doivent délivrer, respectivement d'ici le 26 juin, le permis de construction et d'environnement.