Plein écran
© afp

L'Australie reconnaît Jérusalem-Ouest comme capitale d'Israël

L'Australie reconnaît Jérusalem-Ouest comme capitale d'Israël, a annoncé samedi le Premier ministre, Scott Morrison, mais le déménagement de la mission diplomatique de Tel-Aviv devra attendre la conclusion d'un accord de paix.

M. Morrison a également assuré que son pays était prêt à reconnaître les aspirations visant à la création d'un Etat palestinien avec Jérusalem-Est pour capitale, lorsque le statut de cette ville sera clarifié par un accord de paix.

A la place d'une ambassade, l'Australie va dans un premier temps ouvrir un bureau commercial à Jérusalem-Ouest, un geste symbolisant un virage dans la politique australienne. M. Morrison a déclaré espérer que ce changement contribuerait à faire avancer le processus de paix au Moyen-Orient. Australia Palestine Advocacy Network, organisation de défense des droits des Palestiniens, s'est déclaré consterné par cette décision, qui ne fera que "claquer la porte à la paix".

Jérusalem est revendiquée à la fois par les Israéliens et les Palestiniens et la plupart des pays étrangers ont évité d'y loger leur représentation. Le président américain Donald Trump a néanmoins reconnu la ville comme capitale d'Israël le 6 décembre 2017, avant d'y transférer en mai l'ambassade des Etats-Unis depuis Tel-Aviv.

La cérémonie avait coïncidé avec un bain de sang dans la bande de Gaza, théâtre de violents affrontements entre Palestiniens et soldats israéliens le long de la barrière frontalière. Au moins 62 Palestiniens ont été tués ce jour-là par des tirs israéliens.

Le chef du gouvernement australien, qui redoute un revers électoral l'an prochain, espère séduire l'électorat juif et chrétien conservateur et s'attirer les bonnes grâces de la Maison Blanche. La décision du gouvernement Morrison risque cependant d'alimenter les tensions.

  1. Des traces de légionellose dans cinq entreprises, deux nouveaux patients diagnostiqués

    Des traces de légionello­se dans cinq entrepri­ses, deux nouveaux patients diagnosti­qués

    Deux nouvelles victimes de la bactérie Legionella ont été signalées dans la zone du canal à Gand, portant le nombre de cas à 23, a indiqué lundi l’agence flamande de santé Zorg en Gezondheid. L’origine de la contamination n’est toujours pas connue, mais les options ont progressivement été réduites pour être ramenées à deux entreprises. Au total, des échantillons ont été prélevés dans 17 entreprises. Deux personnes sont déjà décédées.