Plein écran
© belga

L'auteur présumé du vol du dossier médical de Schumacher s'est pendu

UpdateL'homme suspecté du vol du dossier médical de Michael Schumacher s'est pendu dans sa cellule, annonce le procureur de la République de Genève. Cadre de la "Rega" (Garde aérienne suisse de sauvetage), il avait tenté de vendre le dossier à la presse.

Plein écran
© ap

L'homme, dont l'identité n'a pas été révélée, était un cadre de la société de secours aérien suisse Rega, qui avait organisé le rapatriement de France en Suisse du champion de Formule 1 victime d'un accident de ski sur le sol français. Il avait été interpellé mardi à la suite d'une enquête menée avec les spécialistes de la criminalité internet et cette arrestation n'avait pas été annoncée.

Le suspect avait nié les accusations
Lors de son interrogatoire par la police mardi, le suspect avait nié les accusations portées contre lui, précise le communiqué du parquet. Mercredi il a été découvert pendu dans sa cellule alors qu'il devait être interrogé par le procureur, selon le communiqué qui précise qu'une enquête préliminaire a établi qu'il n'y a pas eu d'intervention d'une tierce personne.

Le ministère public zurichois avait ouvert une procédure contre inconnu pour "violation du secret de fonction". La Suisse avait reçu une demande d'entraide judiciaire des autorités françaises. L'enquête sur le vol du dossier médical du pilote allemand de Formule 1 avait mené la police à l'adresse IP utilisée par le voleur. Cette adresse avait été localisée à la société aérienne suisse de sauvetage Rega.

Vente aux médias pour 50.000 euros
La société zurichoise avait été chargée par la famille d'assurer le transfert en Suisse de Michael Schumacher. Elle avait reçu pour cela un dossier médical établi par l'hôpital de Grenoble où était traité le champion. Par souci de discrétion, la famille avait renoncé à un transfert en hélicoptère et la Rega avait organisé un transport en ambulance vers l'hôpital de Lausanne, proche la maison familiale du pilote allemand, à Gland.

Après le transfert, une personne avait tenté de vendre pour 50.000 euros à des médias des extraits du dossier médical et l'enquête menée par le procureur de Grenoble avait pointé un ordinateur de la société Riga. La Rega avait porté plainte contre X le 8 juillet "dans un souci de clarté absolue". La Rega est une des sociétés de secours aérien les plus actives et les plus connues de Suisse. Le communiqué du procureur zurichois souligne qu'en dépit de ce suicide le suspect "doit bénéficier de la présomption d'innocence" et indique que l'enquête a établi qu'une seule personne était impliquée dans cette affaire.