Plein écran
© belga

L'étrange appel du Pape à un jeune homosexuel français

Le Pape a-t-il téléphoné à un Toulousain, qui se présente comme chrétien et gay? Ce dernier l'affirme.

Ce vendredi, un dénommé Christopher Trutiño, un jeune homosexuel catholique, habitant de Toulouse, déclarait au quotidien La Dépêche avoir reçu un appel téléphonique du souverain pontife, le 29 août dernier, aux alentours de 14 heures. "Christopher? Je suis le pape François", lui aurait dit cet étrange interlocuteur. Christopher, n'en revenant pas, lui demande de confirmer: "C'est vrai?". "Il a répondu: oui!", a-t-il poursuivi.

Courrier
"Je sais que c'est difficile à croire, mais ça s'est vraiment passé comme ça. À partir de ce moment, je n'ai plus douté, j'étais persuadé que c'était lui. Sa voix, son timbre, le rythme de ses paroles... j'en étais simplement certain". Cette conversation (de neuf minutes), en espagnol - vu les origines du jeune homme-, aurait fait suite à un courrier envoyé juillet dernier au Vatican. "Je traversais une période de doute. Depuis mon enfance, je subis des brimades, des insultes, à l'école, dans larue. Ce pape me semblait différent, plus proche des gens. Alors, j'ai pris une feuille de papier, et j'ai écrit une trentaine de ligne, où je lui confiais mes doutes. Je lui ai laissé mes coordonnées postales et téléphoniques, et j'ai envoyé le tout à l'adresse officielle du Vatican".

"Ton homosexualité, ce n'est pas grave"
Selon le Toulousain, le Pape l'aurait réconforté en minimisant son homosexualité. "(...) Ton homosexualité, ce n'est pas grave. Il faut rester courageux, continuer à y croire, à prier, et rester bon". Il l'aurait ensuite encouragé à poursuivre son bénévolat. Comme le révèle l'édition française du HuffPost, ce ne serait pas la première fois que François entre en contact avec des anonymes. Le HuffPost rappelle cette conversation avec un jeune étudiant italien, le 22 août dernier, ou encore son soutien à une jeune argentine victime d'un viol, le 28 août.

Mais comme il le souligne, le Vatican a démenti fermement. "Jamais le pape n'a téléphoné à cette personne", a soutenu, ce vendredi au Figaro, le porte-parole du Saint-Siège, Frédérico Lombardi, contrairement à La Dépêche qui prétendait avoir reçu la confirmation du Vatican de l'appel. "La seule fois où François a téléphoné en France, c'était pour parler au cardinal Barbarin. Je démens absolument (...). C'est une certitude: le pape n'a jamais téléphoné à ce jeune. Il y a toujours le risque que des gens se fassent passer pour le pape par téléphone".

Et visiblement, le jeune toulousain a eu affaire à un petit plaisantin. Gérald Dahan?