Plein écran
© getty

"L'homme au chapeau de cow-boy" héros de Boston

Plein écran
© ap

Un immigré costaricien, venu assister au marathon de Boston pour encourager un participant venu courir en mémoire de son fils décédé en Irak, est désormais élevé au rang de héros national.

Son nom est sur toutes les lèvres (et sur tous les réseaux sociaux). Carlos Arredondo, surnommé "l'homme au chapeau de cow-boy", est devenu un héros national au lendemain des attentats de Boston. Connu pour avoir tenté de s'immoler par le feu en 2004 après avoir appris, le jour de son 44e anniversaire, la mort de son fils, tué au combat en Irak, et devenu depuis lors militant pacifiste, Arredondo fut l'un des premiers à aider les secours à dégager les barrières peu après l'explosion. 

Coiffé de son chapeau, il est reconnaissable sur des vidéos tournées sur les lieux du drame. Une autre vidéo le voit expliquer, tremblant, à des passants ce qu'il a vu. "Il y avait du sang, du sang partout sur le sol". Il ajoute qu'il a tenté de faire un garrot à des victimes, avant de terminer simplement en expliquant qu'il doit rentrer chez lui. Plusieurs témoignages ont relaté le courage d'Arrondedo, au point que les médias et la twittosphère ont tenu à lui rendre hommage.

"Le monde a besoin de davantage de personnes comme Carlos Arredondo", a partagé un utilisateur du site de micro-blogging.