Plein écran
© photo_news

L'incendie sur l'axe Nord-Midi n'était pas un accident

L'incendie sur l'axe Nord-Midi le week-end dernier n'était pas un accident, selon les premières constatations de la police fédérale. Il n'y aurait pas de lien avec les manifestants pour le climat.

"Nos collègues de la police des chemins de fer ont été sur place et ont dressé un PV. Les images vidéo des caméras sont analysées", a souligné un porte-parole de la police fédérale.

Le trafic ferroviaire a été interrompu pendant un moment, samedi à 09h45, entre Bruxelles-Nord et Bruxelles-Midi en raison d'un dégagement de fumée dans un tunnel à hauteur de Bruxelles-Congrès. Le gestionnaire du réseau Infrabel et la police ont ouvert une enquête après l'incendie, n'écartant pas la piste d'un acte malveillant.

  1. Le PTB explique les raisons de sa rupture avec le PS

    Le PTB explique les raisons de sa rupture avec le PS

    Réuni sur la côte, à Bredene, dans le cadre du festival ManiFiesta, le PTB a une nouvelle fois revendiqué dimanche la nécessité de mener une "politique de rupture" pour redonner du sens aux citoyens et repousser les extrêmes à droite, le racisme et le séparatisme. Mais à les entendre, les partis traditionnels n'ont toujours pas entendu le message de l'électeur le 26 mai dernier. Demandeur d'un vaste plan de réinvestissement public de 10 milliards d'euros, le PTB fustige notamment l'opération de privatisation des actifs de Nethys. "C'est ce genre de pratiques que nous reprochons aux dirigeants du parti socialiste. C'est une des raisons principales de notre rupture des négociations avec le PS pour un nouveau gouvernement wallon", a indiqué le président Peter Mertens.