Plein écran
© belga

L'oncle du meurtrier de Julie Van Espen: "Je savais que tout irait mal"

C'est chez son oncle que Steve Bakelmans a été hébergé après sa sortie de prison. D'après le frère de son père, le meurtrier de Julie Van Espen ne s'est jamais soucié que de lui-même.

Citation

"Steve doit être ravi d'être sous les feux des projec­teurs aujour­d'hui"

L'oncle de Steve Bakelmans

En 2016, Steve Bakelmans est parti vivre pour quelques mois chez son oncle. Témoignant sans dévoiler son nom, celui-ci précise tout de même qu'il ne l'a plus revu depuis le mois de septembre. "Nous étions tolérants", explique-t-il à un journaliste de la VRT. "Mais c'était très difficile. Il a volé ma femme et ses compagnes m'ont toutes confié qu'il était très difficile à vivre".

Un individu narcissique
"J'avais de bonnes relations avec lui", raconte l'oncle. "Si tant est que ce soit possible avec ce genre d'individu. Steve est narcissique, c'est une personne avec laquelle vous ne pouvez pas vraiment vous lier. Il avait encore un peu de respect pour moi". Selon lui, Steve est un excellent manipulateur. "Il doit être ravi d'être sous les feux des projecteurs aujourd'hui", ajoute-t-il. "Cela va se calmer à un moment et là, il trouvera d'autres personnes pour l'aider. Mais pour moi, c'est fini".

Une "erreur du juge" 
Contrairement au père du meurtrier, son oncle ne pensait pas forcément qu'un meurtre allait se produire, mais il se souvient avoir dit à son épouse que les choses allaient mal tourner. "Je pense que c'est une erreur de la justice que de l'avoir libéré", dit-il. "Quand quelqu'un a déjà commis des viol avec violence, comment peut-on le laisser en liberté?"

Maltraitance
L'oncle de Steve Bakelmans confirme que le meurtrier a fait l'objet d'abus étant jeune et que "cela a changé sa vie". "C'est à cause de cela qu'il avait un caractère difficile", ajoute-t-il. "Mais cela n'excuse en rien le meurtre".